Pour le maire de Miami, la décision de New York contre Bitcoin va à l’encontre du bon sens

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

New York, ennemi numéro 1 de Bitcoin ? – Un nouveau projet de loi vient d'être présenté au Sénat de l'État de New York. Ce dernier vise à interrompre pendant plusieurs années les opérations de minage sur les cryptomonnaies dans l'État. La cause : les dégâts potentiels sur le climat et l'environnement local. Un sentiment de déjà-vu ? Rien de plus normal, car ce thème fait l'objet de débat dans la cryptosphère depuis belle lurette.

Un projet de loi à l’encontre de Bitcoin…

Le projet de loi n° 6486 a été présenté par le sénateur Kevin Parker, connu notamment pour avoir déjà mis en avant d'autres projets, avec pour objectif commun d'aider l'État de New York à atteindre ses objectifs climatiques. Or, l'extraction de bitcoins fait l'objet d'une attention croissante en raison de la (supposée) empreinte carbone stupéfiante liée à sa consommation d'électricité.

Selon une nouvelle analyse de Digiconomist, l'empreinte globale du minage de bitcoins s'élèverait à environ 53 mégatonnes de dioxyde de carbone par an, soit l'équivalent des émissions de la Suède. Récemment, c'était au tour du nord de l'État de New York de devenir un foyer d'activité de minage de BTC, et d'autres sites et fermes pourraient être en phase de développement.

Les petites villes du nord de l'État, notamment Dresden et Alcoa, sont celles où les opérations de minage se sont implantées ces dernières années. Certains opportunistes ont reconverti les centrales électriques à l’abandon qui hantent ces villes en véritable usines à produire des bitcoins. Dans certains cas, elles fournissent une partie de l'électricité au réseau, pendant que le reste est utilisé pour faire fonctionner leurs machines de minage. Ces opérations ont permis aux nouveaux propriétaires de réaliser des bénéfices et n'ont pas manqué de faire sourciller plus d'un défenseur de l'environnement, et ce même si l'argument d'un Bitcoin dont la consommation énergétique serait “trop” élevée” a été battue en brèche à de nombreuses reprises, y compris par son créateur lui-même.

… et déjà contesté par Miami

Cependant, cette décision a suscité de multiples critiques, notamment de la part du maire de Miami, Francis Suarez, qui a déclaré sur Twitter :

« C'est un nouveau pas de New York dans la mauvaise direction. Miami peut extraire du bitcoin grâce à l'énergie nucléaire propre fournie par InsideFPL. Nous voulons être la capitale mondiale de l'exploitation minière de cryptomonnaies, et savons que cela peut se faire de manière durable et incorporer du solaire. »

Pour atteindre cet objectif, le maire de Miami a déclaré qu'il était en train de « remodeler » la ville. Grâce à cette nouvelle orientation, les titans de la technologie et de la finance ont afflué à Miami pendant la pandémie.

Alors que Miami ouvre grand les bras à Bitcoin et aux cryptomonnaies, ce n'est pas le cas de tout le pays. Le sénateur de New York, Kevin Parker, semble bien décidé à stopper les activités de minage afin de ne pas subir ses effets néfastes. Pourtant, la véritable tendance de fonds du mining de bitcoins semble bien être orientée vers la protection de l'environnement.

Auteur

Entrepreneur avant tout, l’univers blockchain constitue pour moi une réelle opportunité, au potentiel pratiquement infini. Ma vision est orientée vers le long terme, dans un monde régi par des actions de court terme.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER