Goldman Sachs sonne l’alerte – Hyperinflation, or crevant les sommets : et si le dollar s’effondrait ?

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

L’or va bientôt plonger ? – La grande banque Goldman Sachs commence à se faire du soucis vue la tournure géo-économique mondiale. Les interventions massives des banques centrales et le grand retour de l’or sur le devant de la scène amènent même la multinationale bancaire à penser que le roi dollar pourrait bien mordre la poussière.

Le retour de l’étalon doré sur le trône ?

La fin de l’adossement du dollar sur l’or en août 1971 est le début de l’histoire de la dévaluation continuelle de la monnaie américaine.

L’actuel et dernier épisode en date a vu l’or battre un record historique dans sa cotation contre le billet vert. L’once de métal précieux (31,1 g) s’est négociée jusqu’à 1 981 dollars hier, 28 juillet.

Tout cela amène Goldman Sachs à dire que l’or pourrait atteindre les 2 300 dollars l’once dans les 12 prochains mois, selon Business Insider. C’est encore plus que les prévisions précédentes déjà optimistes de la banque internationale :

« Avec l’anticipation d’une nouvelle baisse des taux d’intérêt américains, nous réitérons une fois de plus notre recommandation à l’achat pour l’or faite en mars, et nous augmentons nos prévisions de prix de l’or et de l’argent sur 12 mois à 2 300 $/once et 30 $/once respectivement, contre 2 000 $/once et 22 $/once précédemment. »

La dette américaine hors de contrôle

Le retour en force de l’or comme valeur refuge vient se combiner à un niveau record d’accumulation de la dette par le gouvernement américain.

D’après Bloomberg, la Réserve Fédérale américaine (FED) a déjà gonflé son bilan d’environ 2 800 milliards de dollars sur cette première partie de 2020. Cela représente, en quelques mois, une hausse de près de 15 % sur une dette accumulée depuis des décennies. La dette américaine est aujourd’hui estimée à plus de 22 464 milliards de dollars.

Montant de la dette des USA – Source : Compteur.net

Autant de signes qui font dire à Goldman Sachs que :

« <de réelles inquiétudes, concernant la longévité du dollar américain en tant que monnaie de réserve mondiale, ont commencé à émerger. »

La création monétaire débridée des banques centrales risque d’entrainer une dévaluation de facto du dollar américain dans un premier temps. Cependant, les gouvernements pourraient aussi être « incités à laisser l’inflation dériver plus haut encore » pour réduire le fardeau de la dette accumulée. Le spectre de l’hyperinflation n’est alors plus très loin.

À côté de l’or, Bitcoin (BTC) semble également être un exutoire possible en cas de plongeon du dollar. En effet, l’or numérique, comme on le surnomme, a récemment emboité le pas au métal précieux dans sa hausse contre le dollar américain. Le cours du BTC a même dépassé les 11 000 dollars.

Les prévisions ne sont définitivement pas optimistes pour la monnaie fiduciaire des États-Unis. Ce type de monnaie repose entièrement sur la confiance dans un pays, puisqu’une monnaie fiat n’est adossée à aucun actif. Cela démontre donc une inquiétude et une perte de confiance dans l’économie de l’Oncle Sam. L’or et Bitcoin de leur côté semblent en tirer pleinement profit.

Rémy R.

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

© Copyright 2020 - 8Decimals - Tous droits réservés

PARTAGER