Ethereum 2.0 au coin de la rue ? Un lancement sous 2 mois, selon ce développeur indiscret

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

C'est pour bientôt ou non ? – La tant attendue mise à jour Ethereum 2.0 pourrait arriver dans les semaines à venir. C'est du moins ce qu'a annoncé le développeur Ben Edgington, suite au succès des testnets ainsi que la publication du contrat de dépôt.

Ethereum 2.0, c'est pour bientôt

Le développeur employé par Consensys, Ben Edgington, a annoncé la publication de la v1.0.0, une version finalisée de la phase 0 du déploiement d'Ethereum 2.0.

Cette mise à jour embarque de nombreuses modifications, comme une meilleure résistance aux attaques par déni de service et une extension du genesis delay – le temps entre le lancement de la chaîne et la création du premier bloc- à une semaine.

En outre, Ben Edgington en profite pour annoncer la finalisation du contrat de dépôt pour les jours à venir. Pour rappel, c'est ce contrat qui permettra aux utilisateurs de transférer leurs ETH sur la blockchain Ethereum 2.0. Selon lui, si le contrat de dépôt arrive dans les prochains jours, il est possible d'espérer une sortie d'Ethereum 2.0 d'ici 6 à 8 semaines.

« À ce propos, j'attends des nouvelles sur le contrat de dépôt d'un jour à l'autre. En gros, si je comprends bien, nous sommes prêts à partir. Contrat de dépôt dans les prochains jours, genèse de la blockchain en suivant… disons 6 à 8 semaines plus tard. »Ben Edgington

Celui-ci en a tout de même profité pour préciser que cela n'était en rien « une déclaration officielle ».

6 à 8 semaines… ou plus ?

Bien que la blockchain puisse potentiellement être lancée dans 6 à 8 semaines, cela prendra probablement un peu plus de temps pour que celle-ci soit pleinement opérationnelle.

En effet, 500 000 ETH devront être mis sous scellés par les validateurs pour lancer la blockchain et le bloc genesis (premier bloc de la chaîne). Une étape majeure, qui avait déjà été sacrément animée lors des essais sur le tesnet.

Dommage que le lancement d'Ethereum 2.0 ne rime pas forcément avec baisse des frais. Bien que le passage au Proof of Stake augmentera le nombre de transactions par seconde traitées la chaîne, cela ne résoudra pas l'entièreté du problème. De son côté, Vitalik Buterin continue de militer pour une démocratisation des solutions de seconde couche afin combattre la hausse des frais.

Auteur

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

  1. DarkCenobyte dit :

    Vaut mieux pas qu’ils foncent tête baissé… Prysm (qui reste le soft le plus utilisé parmi les validator nodes, déjà car ils sont souvent réactif, mais surtout car en terme de mise en place et de mise à jour, bah il est simple à faire tourner…) vient seulement de passer de alpha à beta il y a quelques heures…

    Et il manque honnêtement quelques fonctionnalités qui auront un intérêt avant le lancement de la phase 0, et la stabilité est pas encore là… Avant la dernière update, plein de node n’arrivait plus à sync… La conso de RAM peut péter les 10Go sous certains contexte (qui “EN THÉORIE” n’arriveront pas sur le mainnet… Sauf que Mainnet au-delà d’une autre masse d’utilisation, ça sera avec de vrai ETH… Pas ceux du testnet goerli…), et parfois la solution est “on delete la blockchains et on la re-récupère, car le soft est perdu dans un potentiel fork ou un état étrange…”, sauf que récupérer la beaconchain de Medalla aujourd’hui, ça prend dans les 12 a 24h … Pour peu que les galère s’enchaîne avec Prysm, y en a pour un moment… Et on verrait nos ETH fondre au soleil.

    Si on s’intéresse a ce qu’a écrit ce dev (et pas à certaines retransmission anglophone de son article…), il encourage à essayer d’autre logiciel, mais reconnaît aussi que le succès de Prysm n’est pas sans raison… Les soucis peuvent aussi arriver ailleurs… Et ce n’est pas pour rien que les punitions des nodes vont être adoucis dans un premier temps… Le node n’est plus “viré” à la perte de la moitié de ses eth mais au 1/3 il me semble… Mais qui serait prêt a perdre jusqu’à 16 ETH pour cause de logiciel instable aujourd’hui ? (Déjà 2 ETH ça serait pas joyeux, mais ça serait probablement une valeur imaginable dans le pire des scénarios… 16 ETH étant plus lié a une catastrophe ou une incompréhension ou mauvaise manoeuvre de la part du propriétaire… Comme de lancer 2 logiciels de node en parallèle par erreur avec la même clé/Wallet, …)

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER