De Bitcoin aux diamants, la blockchain brille et se diversifie

L’éclat de la blockchain ! – Ici, on ne parle pas d’acheter des diamants avec des cryptos, mais de certification. La société d’extraction de diamants De Beers a lancé une plateforme exclusive sur la blockchain afin de gérer sa production et sa distribution de diamants. L’entreprise travaille depuis longtemps sur un système de blockchain pour tracer. Le but ? Enregistrer et gérer son extraction, sa production et sa distribution de diamants à travers le monde. La phase de test de la plateforme Tracr a commencé en 2018. La société l’a finalement publiée à grande échelle pour servir l’ensemble de l’industrie minière du diamant.

De Beers utilise la blockchain pour certifier ses diamants

De Beers a déjà intégré le système dans ses opérations mondiales. D’ailleurs, 25 % de sa production de diamants est enregistrée sur Tracr. La plateforme permettra aux producteurs et aux détaillants de cette industrie d’accéder à des registres infalsifiables. Ils permettront d’authentifier, entre autres, la provenance d’une gemme. Les entreprises autorisées à acheter des diamants bruts en gros bénéficieront de l’enregistrement immuable des informations d’identification des pierres. Ainsi, ils pourront fournir aux détaillants une assurance supplémentaire concernant le pedigree et l’origine d’un joyau.

De Beers a vanté les performances de la plateforme pour pouvoir s’adapter aux périodes de forte production. En effet, Tracr pourra enregistrer un million de diamants par semaine sur la plateforme. Cela constitue une avancée majeure pour les plateformes centralisées, largement critiquées pour avoir peiné à assumer de gros volumes de données. Tracr permettra aux entreprises et aux utilisateurs de contrôler l’autorisation, l’utilisation et l’accès aux données sur les gemmes. À un niveau individuel, chaque utilisateur disposera de sa propre version distribuée de la plateforme. Un peu comme un nœud traditionnel sur d’autres blockchains.

La plateforme Tracr permet d'enregistrer l'origine des diamants dans la blockchain.
Tracr incruste les diamants dans la blockchain.

La confidentialité et la sécurité sont primordiales pour le fonctionnement continu de l’industrie du diamant. Le système basé sur la blockchain de Tracr garantit également que chaque transaction sur la plateforme est immuable. Il permet aussi d’éliminer la menace de falsification des données.

En 2021, Antwerp World Diamond Centre (AWDC) et Bain & Company ont publié un rapport sur l’industrie du diamant. Ce rapport met en évidence les principales tendances de l’industrie et les perspectives pour la prochaine décennie. Le rapport indique que les consommateurs s’impliquent de plus en plus dans la préservation de l’environnement. Aussi, ils sont conscients de l’empreinte carbone des opérations minières.

>> Venez découvrir des gemmes sur Binance, l’acteur leader du secteur (lien affilié) <<

Innover et faire rayonner la blockchain dans un secteur en crise

Le PDG du groupe De Beers, Bruce Cleaver, a déclaré que le lancement de Tracr dans l’industrie est un premier pas dans la bonne direction. Effectivement, le comportement des consommateurs change pour s’aligner sur des opérations respectueuses de l’environnement. Cleaver espère voir la technologie assurer une plus grande confiance dans les diamants naturels. Elle pourrait devenir un catalyseur de « transformation technologique qui améliorera les normes et augmentera les attentes de ce que nous sommes capables de fournir à nos clients finaux ».

L’Afrique du Sud a été le seul pays à voir une augmentation de la production de diamants bruts en 2020 selon le rapport d’AWDC et de Bain. Le Botswana, l’Angola et la République démocratique du Congo ont, quant à eux, enregistré de légères baisses. Le ministre botswanais des Mines et de l’Énergie, Lefoko Moagi, estime que le système Tracr aidera l’industrie à continuer d’avancer malgré l’incertitude économique entraînée par la pandémie de COVID-19.

Les diamants trouvent aussi leur place sur la blockchain.
La blockchain ne se contente plus des cryptomonnaies, elle veut des diamants.

« La confiance dans l’origine des diamants est extrêmement importante et nous attendons avec impatience le déploiement de ce nouveau programme offrant des avantages certains à l’industrie du diamant et donnant plus d’assurance aux consommateurs. »

Lefoko Moagi, ministre botswanais des Mines et de l’Énergie

La technologie blockchain a déjà joué un rôle important dans la transformation de l’industrie mondiale de la logistique et de la chaîne d’approvisionnement. Plus de la moitié des entreprises répertoriées dans le Forbes Blockchain 50 adoptent cette technologie pour développer des systèmes et des plateformes d’une nouvelle ère. Forbes le sait, « les cryptos sont là pour rester, impossible de les faire disparaître ». Donc autant évoluer avec leur écosystème.

Bitcoin et les autres cryptomonnaies sont des pierres précieuses qui ne demandent qu’à venir dans votre wallet-écrin. Ne tardez pas à les récolter en vous inscrivant dès maintenant sur la plateforme Binance, LA référence absolue du secteur (lien affilié).

Lipucciu

Tombé sous le charme depuis 2017, je suis passionné par la blockchain et les cryptomonnaies. Éternel curieux, j’étudie sans cesse cet écosystème futuriste et éprouve un grand plaisir à partager mes connaissances et fascinantes découvertes.

Recevez un condensé d'information chaque jour