Il vérifie son compte Coinbase et finit en prison – Ce développeur Ethereum retourne derrière les barreaux

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Un savoir à ne pas partager ? – Le calvaire judiciaire continue pour Virgil Griffith, un développeur du réseau Ethereum (ETH). L’homme est pris dans la tourmente par les autorités américaines après avoir simplement donné une conférence d’information sur les blockchains en Corée du Nord. Dernièrement, le seul fait d’avoir voulu consulter son solde Coinbase a été un prétexte suffisant pour le faire enfermer à nouveau.

Un conférencier accusé de fraterniser avec l’ennemi

Le développeur d'Ethereum Virgil Griffith est accusé par les États-Unis d’avoir aidé la Corée du Nord à blanchir de l'argent via des cryptomonnaies… ou plus exactement d’avoir aidé à contourner les sanctions économiques américaines.

Dans les faits, le développeur s’est contenté de faire une présentation des potentiels de la blockchain Ethereum lors d’une conférence sur les technologies blockchains dans la capitale nord-coréenne de Pyongyang en avril 2019. Accusé de conspiration en vue de violer les sanctions contre le pays de Kim Jong-un, Virgil Griffith s’était vu arrêté une première fois par les autorités étasuniennes en novembre 2019.

Il avait heureusement vite obtenu une ordonnance de remise en liberté sous caution, d'un montant d’1 million de dollars, dès le mois de décembre 2019.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-SwissBorg-interets-ETH-Ethereum.png.

Un placement en détention au motif hallucinant

Hélas ! En plus de devoir rester assigné à résidence chez ses parents en Alabama, le développeur n’avait pas le droit d’accéder à ses comptes de cryptomonnaies.

En mai dernier, avec l'incroyable flambée des prix de l’ether, Griffith a été accusé d’avoir tenté d’accéder à son compte Coinbase, et il n’en fallait malheureusement pas plus pour s’attirer à nouveau les foudres de la justice US. Comme le révèle un communiqué, le développeur a ainsi de nouveau été arrêté ce 20 juillet, pour être placé en détention provisoire.

Publication Twitter d'Inner City Press sur la nouvelle arrestation du développeur Ethereum Virgil Griffith
Publication d'Inner City Press – Source : Twitter

Virgil Griffith devra probablement passer au moins les 2 prochains mois derrière les barreaux, car son jugement est prévu pour le 21 septembre prochain.

Le juge Castel, du tribunal du District Sud de New York, considère que le risque de fuite est suffisant pour décider de son enfermement. Les accusations de conspiration qui pèsent contre Virgil Griffith lui font encourir une peine pouvant aller jusqu'à 20 ans de prison.

Soucieux de maintenir l’extraterritorialité de leurs lois, les États-Unis cherchent par tous les moyens à empêcher le contournement de leur système SWIFT par des pays considérés comme hostiles. L'Office of Foreign Assets Control (OFAC) a d’ailleurs encore récemment démontré sa volonté de mettre en place des outils de traçage des blockchains afin de surveiller toutes transactions via les cryptomonnaies.

Amateur de Bitcoin et de crypto ? Une offre limitée vous permet ces jours-ci d'obtenir gratuitement jusqu'à 300€ en cryptomonnaies (sous réserve d'un dépôt minimum de 150€) ! Profitez de cette offre, tout en soutenant le travail du Journal du Coin en utilisant ce lien affilié pour vous inscrire sur la plateforme de référence Swissborg (voir conditions de l'offre sur le site officiel).

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER