Confusion en Corée sur les crypto-taxations

Taxé ou non taxéLa Corée du Sud appliquera-t-elle finalement la taxe de 20 % sur les revenus cryptos, ou les autorités ont-elles fait marche arrière ? Des traders et les investisseurs coréens sont pour le moment dans le brouillard sur cette question fiscale, en raison notamment des luttes entre les partis politiques, et des fausses informations véhiculées par les mass media.

>> Une promo claire sur Swissborg : achetez vos cryptos sur la plateforme et gagnez 2 à 200 € de bonus en CHSB, avec un dépôt minimum de 50 € <<

Corée du sud et taxe sur les cryptomonnaies : un flou réglementaire pour les investisseurs

Les autorités sud-coréennes n’ont cessé de jouer à la girouette concernant la taxation des cryptomonnaies en 2021. Elles ont en effet enchaîné des annonces contradictoires, empêchant les cryptophiles du pays de disposer de la clarté réglementaire nécessaire pour trader et investir en toute sérénité dans les cryptomonnaies.

La taxe de 20 % sur les revenus issus des transactions en cryptomonnaies de plus de 2,5 millions de won, environ 2 100 $, entrera en vigueur en 2022. Les amateurs de crypto ne sont cependant pas à l’abri d’une modification de dernière minute, comme ce fut le cas pour la réglementation sur les tokens non fongibles (NFTs).

Les responsables de la Commission des services financiers (FSC) avaient en effet indiqué le 5 novembre 2021 que les NFTs seront exemptés de taxes. Le vice-président de la FSC a finalement annoncé le contraire le 23 novembre 2021 :

« Le ministère de la Stratégie et des Finances prépare des dispositions fiscales pour les NFT conformément à la loi sur les rapports spéciaux »

Luttes de partis politiques, journalistes non coréanophones : les responsables d’une confusion

Ces changements de position sont dus notamment aux conflits opposant les partis politiques dans le pays. Des propositions de report de la taxe sur les cryptomonnaies avaient été émises par le Parti démocrate depuis avril 2021. Le ministère des Finances, Hong Nam-ki, membre du parti adverse, les a finalement rejetées.

Pour la responsable de la communication chez VegaX Holdings, Jun Hyuk Ahn, l’intérêt du Parti démocrate n’est pas forcement de soutenir l’industrie crypto en retardant l’application de la taxe sur les cryptomonnaies. La position du parti aurait plutôt un enjeu électoral :

« Avec les élections présidentielles qui auront lieu en mars prochain, le Parti démocrate tente de s’attirer les faveurs des 20-30 ans en retardant la taxe »

Les partis politiques défendant chacun leurs intérêts, ne sont cependant pas les seuls responsables de cette confusion sur la taxation des cryptomonnaies en Corée du Sud. Les media véhiculant des fausses informations, volontairement ou involontairement par manque de maîtrise de la langue locale, sont également désignés coupables.

Cette clarté réglementaire sur la fiscalité des cryptomonnaies est d’autant plus importante pour les traders et les investisseurs cryptos dans le pays, au vu de la volonté des autorités coréennes de légaliser la saisie des bitcoins et des autres actifs numériques des coupables d’omission ou de fraude fiscale.

Le fisc veut vous taxer les revenus générés par vos cryptomonnaies, la plateforme Swissborg elle, vous permet au contraire de gagner un bonus de 2 à 200 € en CHSB, avec un dépôt minimum de 50 €. Inscrivez vous sur la plateforme pour profiter de la promo, et commencer à acheter des bitcoins et d’autres cryptos (lien affilié)

Zoé De la Roche

Fan de Bitcoin, in love de Litecoin, amie d'Ethereum, j'ai une tendance marquée à friendzoner les shitcoins dont le seul projet d'avenir est de vous délester de vos rêves de prospérité ! J'essaie de n'être maximaliste de rien, je recherche plus les convergences entre ancien et nouveau monde Apprentie-mineuse à mes heures :-)

Recevez un condensé d'information chaque jour