Le CEO de Tether réagit au FUD lancé par Ripple

Collectionnez les articles du JDC en NFT

Collecter cet article

Dans le secteur des stablecoins, l’USDT est roi. Ainsi, le stablecoin émis par l’entreprise Tether comptabilise 110 milliards de dollars de marketcap. Cependant, de récentes prises de position de la part du CEO de Ripple ne sont pas du goût de Paolo Ardoino, le CEO de Tether.

Le CEO de Ripple envisage une attaque de la SEC envers Tether

À l’occasion d’un entretien dans le cadre du podcast World Class, Brad Garlinghouse, le CEO de Ripple a déclaré qu’il était quasiment certain que le gouvernement américain allait s’en prendre à Tether.

Ainsi, selon lui, une telle attaque en justice pourrait avoir d’importantes conséquences sur l’ensemble du marché crypto.

En effet, la SEC américaine a entrepris de nombreuses actions en justice contre les gros noms de la crypto. Tour à tour, Ripple, Coinbase, Binance ou encore Kraken, ont été pris pour cible par la SEC.

Charles Hoskinson contre une partie de la communaité Ripple

>> Acheter des cryptomonnaies tout en économisant 10 % de frais ? C'est sur Binance aujourd'hui à 13 heures <<
<strong>Inscrivez-vous sur Binance</strong>
Inscrivez-vous sur Binance

Le CEO de Tether se défend

De son côté, le CEO de Tether, Paolo Ardoino n’a pas été ravi par ces déclarations. Via une publication sur le réseau social X, Ardoino a accusé le CEO de Ripple de vouloir lancer un FUD contre Tether.

En effet, au début du mois d’avril, Ripple a annoncé le lancement de son propre stablecoin. Celui-ci se positionne sur le même marché que l’USDT avec des réserves 100% en dollars. Par conséquent, Paolo Ardoino voit une tentative de récupération du marché dans les déclarations du CEO de Ripple.

« Un PDG mal informé, à la tête d’une société faisant l’objet d’une enquête de la SEC, qui lance un stablecoin concurrentiel, est en train de répandre la peur au sujet de l’USDt. »

Tether le bon élève aux USA

Il poursuit sa publication en présentant plusieurs faits et statistiques concernant l’USDT. Celles-ci visent à démontrer la transparence et la conformité réglementaire de Tether et de son stablecoin.

Aux États-Unis, cela fait plusieurs années que Tether travaille de près avec plusieurs institutions étatiques.

D’une part, Ardoino rappelle que l’USDT respecte les listes noires de l’Office Of Foreign Asset Control (OFAC) et de la Specially Designated Nationals and Blocked Persons List (SDN).

Elle a également travaillé avec le FBI ainsi que les services secrets américains. Ce qui a permis le gel de plus de 693 millions de dollars dans le cadre d’action en justice aux USA.

En dehors des États-Unis, Tether a collaboré avec plus 124 organismes d’états à travers plus de 40 pays.

Enfin, Ardoino rappel que Tether utilise de nombreuses méthodes d’analyses avancées et travail de consort avec Chainalysis, le leader dans l’analyse de blockchain.

Quoi qu’il en soit, on comprend bien la tentative du CEO de Ripple. En effet, Tether est assis sur un business très lucratif. Lors de la publication de son dernier bilan, Tether a dévoilé avoir enregistré pas moins de 4,5 milliards de dollars de profits.

Pour faire le plein de cryptos, rendez-vous sur Binance, le leader des exchanges. Vous y trouverez toutes les cryptomonnaies les plus connues, ainsi que les projets novateurs présentés sur leur launchpool. Grâce à ce lien affilié, bénéficiez de 10 % de remise sur vos frais de trading et soutenez le travail du JdC
<strong>Inscrivez-vous sur Binance</strong>
Inscrivez-vous sur Binance

Renaud H.

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, passionné de cryptos depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Recevez un condensé d'information chaque jour