Hack Hackers Piratage Darknet

Une blockchain aussi, ça se casse – Encore une attaque des 51 % sur Ethereum Classic !

Trading du CoinTrading du Coin
4.2
(9)

Plus de peur que de mal pour Ethereum – Un concours de circonstances a entraîné une attaque des 51 % sur le réseau Ethereum Classic. Malgré une réorganisation de plus de 3 000 blocs, celle-ci n’a provoqué aucune perte.

Notre avis sur Ethereum (ETH) »

ETC victime d’une attaque des 51 % ?

La nouvelle a, dans un premier temps, été dévoilée sur Twitter par Bitfly. Ainsi, la blockchain Ethereum Classic aurait connu une réorganisation de 3693 blocs le samedi 1er août.

Bitfly en a profité pour conseiller aux différentes plateformes d’échange de bloquer les dépôts et retraits en ETC, jusqu’à ce que la lumière soit faite sur la situation.

La nouvelle a par la suite été rendue officielle par Binance, puis par ETC Core (les équipes en charge d’Ethereum Classic) à travers un rapport détaillé.

Pour rappel, une attaque des 51 % survient lorsqu’un acteur du réseau détient plus de 51 % de la puissance de calcul nécessaire à la validation des blocs. Cette majorité lui permet notamment d’effectuer des doubles dépenses.

Un concours de circonstances

Finalement, plus de peur que de mal pour le réseau Ethereum Classic ! En effet, l’attaque n’en était pas réellement une. Celle-ci n’a pas non plus eu d’impact néfaste sur la blockchain.

Dans les faits, il semblerait que la personne incriminée ait miné plusieurs heures sans être connecté à internet. Une fois de retour sur le réseau, les 3 000 blocs minés hors ligne ont été ajoutés à la blockchain.

« Il se peut que le mineur fautif ait perdu l’accès à internet pendant un certain temps lors de l’extraction, ce qui a entraîné une période d’extraction de 12 heures et l’insertion d’environ 3000 blocs. », Rapport de Binance et d’ETC Core 

Cet événement est plus ou moins fortuit. Ainsi, pendant ce laps de temps, la principale pool de mining d’Ethereum Classic, 2Miner, était hors ligne pour cause de maintenance.

Pendant plusieurs heures, deux chaînes ont coexisté. D’un côté, la chaîne originale suivie par les noeuds Ethereum Classic Parity et OpenEthereum. De l’autre, la chaîne ayant subi la réorganisation suivie par les noeuds Core-Geth.

Si 2Miner avait été en ligne à ce moment-là, l’ensemble des blocs auraient été revérifiés et invalidés par le réseau. Cependant, au moment où 2Miner est revenu en ligne, les mineurs concurrents avaient d’ores et déjà intégré les blocs vides et accepté la réorganisation comme étant la chaîne principale d’ETC (en raison du Proof of Work qui définit la chaîne principale comme celle ayant reçu le plus de travail).

Heureusement, contrairement à l’attaque de novembre 2019, il n’y a eu aucun dégât et aucune double dépense . Les équipes d’ETC continuent tout de même leurs investigations.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4.2 / 5. Nombre de votes : 9

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici