Le blockchain bullshit ne paie pas : IBM abandonnerait ses expérimentations blockchain, dépité

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Une blockchain vide de sens – Le terme « blockchain » a malheureusement été beaucoup galvaudé et mis à toutes les sauces, pour rajouter un joli vernis sur des projets, grâce à la hype créé par Bitcoin (BTC) et les cryptomonnaies. Mais si cela peut avoir un impact sur l’image à court terme, cela se termine souvent par peau de chagrin : la société IBM semble en faire l’amère expérience aujourd’hui.

Quand la chaîne de blocs déchante

D’après des sources citées par le crypto-média CoinDesk, le vieillissant géant informatique IBM serait dans une mauvaise passe. Tout particulièrement sa branche consacrée à la technologie des registres distribuées (DLT), autrement dit, la fameuse blockchain.

Depuis 2016, la société avait pourtant beaucoup investi dans le BaaS (Blockahin as a Service), qui visait à fournir des blockchains prêtes à l’emploi aux entreprises.

« IBM procède à une réorganisation majeure (…) Il n'y aura plus vraiment d'équipe consacrée aux technologies blockchains. La plupart des employés de l’équipe blockchains d'IBM ont quitté l’entreprise », source anonyme citée par CoinDesk

Ce remaniement serait dû au peu de concrétisation pécuniaire de ce secteur d’activité de la société, qui aurait « manqué ses objectifs de revenus » pendant deux années consécutives.

Une autre source explique qu’elle pense que « moins de 10 % de l'équipe » blockchain initiale d’IBM continue encore de travailler dans cette branche. Plus de 100 emplois auraient ainsi été supprimés selon les rumeurs.

Holli Haswell, directeur des relations publiques chez IBM, réfute toutefois l’abandon de leur secteur blockchain :

« Notre activité blockchains se porte bien, merci (…) Nous avons déplacé (sic) certaines ressources [humaines] mais nous restons attachés à la technologie (…) Nous considérons les blockchains comme un moteur de notre activité de cloud computing. »

Toujours est-il que, pour une entreprise qui se présentait comme « leader des blockchains pour les entreprises » en 2017, les choses semblent s’être fortement gâtées. Manifestement, avec quelques années de recul, un mot magique comme « blockchain » ne semble pas générer à lui seul des profits.

Rémy R.

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017- 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER