La Binance Smart Chain trop centralisée ? Pourquoi cela pose problème

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Tout n'est pas rose pour la BSC – Alors que le jeton BNB de Binance atteint de nouveaux sommets à 560 dollars, le chercheur Wilson Withiam pointe du doigt la centralisation du système de validation des transactions. Et si la Binance Smart Chain n'était qu'une version centralisée d'Ethereum ?

L'explosion de la Binance Smart Chain

Cela fait maintenant plusieurs mois que la Binance Smart Chain, créée par la plateforme d'échange éponyme, attire de plus en plus de nouveaux utilisateurs. Et il y a de quoi les comprendre. Celle-ci propose effectivement une expérience similaire à celle d'Ethereum, sans les frais exorbitants de cette dernière.

Au fur et à mesure que de nouveaux projets se sont développés sur la Binance Smart Chain, le BNB, son jeton natif, a vu son cours atteindre de nouveaux sommets. Depuis le 1er janvier 2021, il a connu une hausse de quasiment 1 500 % en passant de 36 à 560 dollars, au moment de la rédaction de cet article.

Évolution du cours du BNB depuis le 1er janvier 2021
Évolution du cours du BNB depuis le 1er janvier 2021 – Source : CoinGecko

Un gros problème de centralisation

Évidemment, cet engouement et l'explosion du cours du BNB ne représentent que la partie émergée de l'iceberg. Depuis le début de la semaine, plusieurs chercheurs de l'entreprise Messari sont montés au créneau pour dénoncer le manque de décentralisation de la Binance Smart Chain.

« La raison pour laquelle la BSC est plus rapide et plus scalable n'est pas due à une innovation technologique magique. Non, c'est plutôt grâce à la magie de la centralisation. »

Publication de Ryan Watkins sur Twitter

Le chercheur en profite aussi pour rappeler que la Binance Smart Chain n'est autre qu'un fork d'Ethereum, auxquelles quelques modifications ont été apportées, comme le passage en proof of stake.

En effet, comme l'explique son collègue, Wilson Withiam, la Binance Smart Chain dispose de 21 validateurs actifs qui sont changés tous les jours. Cependant, cet ensemble de validateurs est déterminé quotidiennement par les 11 validateurs de la Binance Chain, qui évolue dans l'écosystème de Cosmos.

« L'ensemble des validateurs actifs de la BSC sont sélectionnés quotidiennement en fonction du pouvoir de vote de chaque validateur (BNB stakés + toute délégation). Tous les BNB stakés et délégations de BNB ont lieu sur la Binance Chain par le biais d'un module de staking. Les validateurs de la Binance Chain gèrent ce module, donc tous les comptes des validateurs de la BSC. »

Ryan Watkins

Toujours selon les recherches de Withiam, il est difficile de ne pas présumer qu'une majorité de validateurs de la Binance Chain n'est pas liée d'une manière ou d'une autre à Binance. Comme ce sont ces derniers qui définissent les validateurs sur la BSC, il est également difficile de savoir s'il existe une réelle décentralisation dans la sélection des 21 validateurs de la Binance Smart Chain.

« Cela dit, si vous voulez vraiment de la vitesse et de l'évolutivité en dehors d'Ethereum, sans sharding state et sans être entièrement centralisé, il existe des moyens plus légitimes afin d'y parvenir, comme avec Solana. Mais BSC n'en fait pas partie. »

Ryan Watkins

Certes, la Binance Smart Chain propose des rendements extrêmement intéressants et une meilleure accessibilité qu'Ethereum. En revanche, on gagne de gros avantages au détriment de la décentralisation qui, rappelons-le, reste le nerf de la guerre et la raison d'être même de l'ensemble de l'écosystème. Un gros dilemme ?

Auteur

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER