Binance sous pression – Le KYC devient obligatoire chez le roi du Bitcoin… pour tout le monde !

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Binance broyé par l’étau réglementaire – Vous pouvez imaginer la pression exercée par plusieurs centaines de mètres d’eau sur la coque d’un sous-marin ? Il semblerait que ce ne soit rien en comparaison de la pression réglementaire que subit Binance ces dernières semaines. Alors qu’une première restriction de retrait vient de s’appliquer pour ses clients sans vérification d’identité, Binance annonce désormais que cette procédure sera obligatoire.

Binance pressé de toutes parts par les régulateurs

Il n’y a même pas un mois, le 27 juillet dernier, Binance avait déjà annoncé déjà qu’il limiterait les retraits de ses clients n’ayant pas passé de vérification de leur pièce d’identité (la procédure « know your customer » ou KYC).

Le montant maximal de retrait quotidien de ces clients, anciens comme nouveaux, est ainsi passé de 2 bitcoins (environ 94 000 dollars) à seulement 0,06 BTC (environ 2 800 dollars). Si cela constitue déjà une sacré réduction, il semble que ce ne soit pas assez pour ne plus subir le harcèlement et les bannissements étatiques.

En effet, le bateau prend l’eau d’un peu partout pour Binance. Malgré de nombreuses concessions (fin des effets de levier déraisonnables, clôture de son offre de produits dérivés cryptos,…) déjà réalisées, de nombreux pays continuent de déclarer la crypto-bourse comme en situation illégale. La dernière institution à l'avoir fait est la Banque centrale des Pays-Bas.

Tout cela ne suffisant donc toujours pas, Binance a désormais pris une décision qui va faire grincer dans la cryptosphère : rendre le KYC obligatoire pour tous ses clients, sans exception.

>> Anticipez le prochain cycle de croissance de Bitcoin en vous inscrivant sur la plateforme de référence Swissborg <<

Un KYC à effectuer avant le 19 octobre 2021

Cette nouvelle annonce de renforcement du contrôle de ses utilisateurs a été publié ce vendredi 20 août par Binance. Sous le prétexte de lutte contre le blanchiment d'argent (AML), Binance détaille les restrictions immédiates ou à venir :

  • À compter de ce 20 août, tous les nouveaux utilisateurs doivent effectuer une vérification intermédiaire (pièce d’identité + vérification faciale) pour accéder aux services de Binance, y compris les dépôts, les transactions et les retraits de cryptomonnaies ;
  • Les utilisateurs existants qui n'ont pas encore effectué de vérification intermédiaire verront les autorisations de leur compte temporairement modifiées en « retraits uniquement ».

Pour ces derniers, un sursis semble être partiellement accordé, puisque la crypto-bourse précise que ces restrictions s’appliqueront « par étape » jusqu’au 19 octobre 2021.

La crypto-bourse de Changpeng Zhao « conseille vivement » à ses utilisateurs de compléter leur vérification d’identité rapidement, afin d'éviter un effet de goulot d’étranglement à la date d’échéance finale, ce qui pourrait entraîner des retards dans le processus de validation des KYC.

C’est donc une page qui se tourne dans la cryptosphère : c’en est fini de Binance sans KYC. Ce qui était dans un sens logique et inéluctable, depuis que Binance a pris la décision d’intégrer les monnaies fiduciaires des États à sa plateforme. Tant que la crypto-bourse ne permettait d’échanger que des cryptomonnaies, elle était tolérée. Mais entre l'intégration des fiats et le violent renforcement des législations entourant les actifs numériques en cours un peu partout autour de la planète, le temps de la conformité (forcée) est venue pour Binance.

Tous les signaux clignotent au vert, mais vous n'avez toujours ni Bitcoin, ni Ether ? il est temps de remédier à ce malentendu ! Pour rentrer dans l'industrie du bon pied, une offre exceptionnelle vous attend sur la plateforme Swissborg qui vous offre jusqu'à 100€ en cryptomonnaies lors de votre inscription (lien affilié, pour un dépôt minimum de 50€)

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER