Binance hors la loi dans un nouveau pays – Le roi du Bitcoin voit son royaume se réduire encore un peu

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Comme un sentiment de persécution – Si vous connaissez l'expression « chasse aux sorcières », c'est exactement ce que vit Binance ces dernières semaines, tellement la plateforme d’échange est mondialement harcelée par les organismes de réglementation. Après le Royaume-Uni et le Japon ou encore l’Italie, c’est désormais la Banque centrale des Pays-Bas (DNB) qui sort son artillerie.

Binance dans le collimateur de la DNB

La plateforme Binance tente depuis plusieurs semaines de montrer sa bonne volonté pour se conformer aux réglementations naissantes sur les crypto-actifs. On citera notamment la fin des effets de levier démentiels, mais aussi la cloture de son offre de produits dérivés de cryptos dans plusieurs pays d’Europe.

Mais rien n’y fait ! Ce n’est jamais assez pour les régulateurs et banquiers centraux qui continuent de tirer sur l’ambulance. Cette fois, c’est De Nederlandsche Bank (DNB), la Banque centrale des Pays-Bas, qui s’acharne sur la plateforme de Changpeng « CZ » Zhao.

Dans un communiqué paru ce 18 août, la Banque centrale n’y va pas avec le dos de la cuillère dans ses accusations et avertissements contre Binance et ses clients :

« De Nederlandsche Bank (DNB) annonce que Binance fournit des services de cryptomonnaies aux Pays-Bas, sans l'enregistrement légal requis auprès de la DNB. Cela signifie que Binance n'est pas en conformité avec la loi sur la lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme (…) et qu'elle offre illégalement des services d'échange entre monnaies numériques et fiduciaires, et qu'elle propose illégalement des portefeuilles de garde. Cela peut augmenter le risque que les clients soient impliqués dans le blanchiment d'argent ou le financement du terrorisme. »

>> Prêt à rentrer dans le crypto-game ? Swissborg vous attend et vous offre 100 euros <<

Binance essaie de rattraper de train (réglementaire) en marche

Peu de temps après le message d’avertissement de la DNB, un porte-parole de Binance s’est exprimé, notamment auprès de The Block :

« Nous avons pris connaissance de l’avis de la DNB concernant Binance aux Pays-Bas. Dans le cadre de notre engagement à redoubler nos efforts en matière de conformité, Binance est en train de soumettre une demande pour l'enregistrement requis (…) Binance prend la conformité très au sérieux et bien que nous ne soyons pas encore officiellement enregistrés auprès de la DNB, nous avons un programme de conformité robuste qui intègre des outils et des procédures pour lutter contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme. »

Le porte-parole précise que Binance veut travailler de façon constructive avec la Banque centrale néerlandaise, pour connaître un développement positif « dans un avenir proche ».

Malgré l’adversité, Binance semble vouloir tout faire pour revenir sortir la tête de l’eau après la soudaine vague déferlante de conformités réglementaires. La plateforme d’échange de CZ envisage même toujours de suivre l'exemple de Coinbase et de son action COIN et de faire, elle aussi, entrer ses actions en bourse.

Binance est touché mais probablement pas coulé. De votre côté, préoccupez-vous surtout de votre propre stratégie en matière de bitcoin et de cryptomonnaies (et par “stratégie”, comprenez “accumulation” !). Pour ce faire, une offre exceptionnelle vous attend sur la plateforme Swissborg qui vous offre jusqu'à 100€ en cryptomonnaies lors de votre inscription (lien affilié, pour un dépôt minimum de 50€)

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER