À 13 ans, ce petit génie crée un protocole crypto à plus d’un million de dollars

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

La DeFi : un jeu d’enfant – Le nombre de protocoles DeFi est en croissance constante. Ainsi, il n’est plus nécessaire d’être un génie du code pour forker et créer son propre protocole. Un vrai jeu d’enfant vous diront certains développeurs, et ils ne croient pas si bien dire. 

Architecte en chef d’un protocole DeFi à 13 ans

L’histoire que nous allons aborder aujourd’hui n’est en rien commune. Il y a quelques semaines, Arjun Kalsy, vice-président du développement du réseau Polygon, a reçu un message sur LinkedIn pour le moins surprenant. 

Ce message provenait de Gajesh Naik, le développeur à l’origine de l’application PolyGaj sur le réseau Polygon. Ce dernier était en quête de conseils concernant la création de son application. Ce qui a surpris Kalsy, c’est l’âge annoncé de Gajesh Naik qui prétend avoir seulement 13 ans

“J'étais sûr à 100% que ce type était un escroc. […] Genre, pas possible. Vraiment ? 13 ans ? C'est probablement un grand mec poilu.”

Arjun Kalsy à nos confrères de Decrypt

Et pourtant, face à l’insistance de Gajesh Naik, Arjun Kalsy a finalement accepté un entretien Zoom pour discuter du projet PolyGaj. C’est avec surprise qu’il s’est aperçu qu’il ne s’agissait en aucun cas d’une escroquerie. Face à lui se trouvait bel et bien un enfant de 13 ans, qui avait réussi à créer son propre protocole de DeFi

Le jeune prodige Gajesh Naik

Évidemment, Naik n’a pas programmé l’ensemble du protocole de zéro. Celui-ci s’est basé sur un fork de Goose Finance, un protocole hébergé sur la Binance Smart Chain, auquel il a apporté quelques modifications. À ce clone de Goose, Naik a ajouté certains éléments du contrat MasterChef de Sushiswap, il n’en fallait pas plus pour obtenir un protocole de yield farming fonctionnel. 

À l’heure actuelle, l’application PolyGaj gère plus d’un million de dollars en cryptomonnaies réparties à travers une dizaine de pools et coffres-forts. 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-achat-Bitcoin-BTC-trop-tard.png.

Un petit génie qui ne fait pas l’unanimité

Évidemment, du fait de son jeune âge, Gajesh Naik entraine des réactions diverses. Ainsi, certains acteurs de l’écosystème craignent que son âge lui empêche de pleinement mesurer les risques associés à la création d’un tel protocole

Ainsi, Chris Blec, le fondateur de DefiWatch, a pointé du doigt le code du jeton GAJ, qui détient une fonction permettant à son administrateur de prendre le contrôle de l’intégralité de la plateforme. Cela laisse la possibilité à un rug pull comme ce fut trop souvent le cas sur les protocoles DeFi les derniers mois. 

Quoi qu’il en soit, Gajesh Naik a le soutien de Arjun Kalsy et continue de développer son protocole avec l’arrivée prochaine de NFT sur PolyGaj. De son côté, le réseau Polygon continue d’attirer toujours plus d’utilisateurs et de développeurs de tous âges

Avouez, vous n'étiez peut-être pas si doué à 13 ans. Peu importe, vous intéresser en 2021 à Bitcoin et aux cryptomonnaies fait toujours de vous un visionnaire ! Si ce n'est pas encore fait, il est temps de vous inscrire sur une plateforme de référence pour échanger vos premiers bitcoin.

Auteur

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

  1. Trévis Canova dit :

    Je veux rentrer dans l’univers de cryptomonnaies sa a l’air intéressant.

  2. Anonymousse dit :

    Oui tout comme un lycéen aurait développé le raptor token (du moins la partie solidity)

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER