FSA-Japon

Japon : la FSA a organisé sa première table ronde internationale sur les cryptoactifs

Trading du CoinTrading du Coin

La FSA japonaise (Financial Services Agency), après avoir annoncé le recrutement de 12 personnes supplémentaires pour son service de surveillance des cryptoactifs, avait demandé des comptes au crypto-exchange Zaif, suite au piratage de ce dernier. Nous apprenons que la FSA a récemment organisé une table ronde internationale sur l’univers des cryptomonnaies.

Table ronde réunissant des régulateurs financiers de 15 pays

D’après Bitcoin.com, la Financial Services Agency (l’équivalent japonais de notre Autorité des Marchés Financiers, l’AMF en France) a récemment tenu une table ronde qui a regroupé des organismes régulateurs provenant de 15 pays différents, avec notamment des représentants de la Corée du Sud et de l’Inde.

La FSA aurait déclaré au sujet de cette réunion internationale :

« La table ronde a réuni ensemble les autorités de contrôle financier et les organisations internationales compétentes, ce qui a constitué une occasion utile de partager des expériences et d’examiner des questions relatives aux cryptoactifs, qui pourraient contribuer à renforcer la coopération internationale ».

Le but de cette table ronde était de partager les difficultés respectives quant à la régulation des différentes formes de cryptomonnaies, ainsi que d’établir de premières bases de collaboration internationale pour encadrer et surveiller cet univers naissant.

La JVCEA tire la sonnette d’alarme sur les effets de levier

Lors de cette table ronde, la Japan Virtual Currency Exchange Association (JVCEA), une association regroupant les 16 crypto-exchanges régulés du Japon, a averti sur le poids disproportionné (80 % du total des transaction cryptos au Japon) et les risques qu’entraînait le trading sur marge, avec parfois des effets de leviers possibles jusqu’à x25 !

La JVCEA a ainsi proposé une mesure d’auto-réglementation, afin de limiter l’effet de levier à 4, ce qui est déjà bien suffisant pour ruiner de petits investisseurs, inconscients des risques du trading sur marge.

Après cette réunion, la FSA a déclaré à Bitcoin.com :

« À l’avenir, nous souhaitons organiser régulièrement cette table ronde… La FSA considère qu’il est important de partager des informations avec les autorités de régulation respectives [de chaque pays], et de renforcer la coopération en matière de surveillance, afin de prévenir le blanchiment d’argent, en raison de la nature sans frontières des cryptoactifs ».

De premières tentatives de régulation des cryptomonnaies, plus ou moins abouties, et plus ou moins bénéfiques ou contre-productives, ont vu le jour dans plusieurs pays, à leur échelle nationale. Nous voyons désormais que le Japon réunit suffisamment de participants internationaux pour essayer de mettre en place une régulation, harmonisée à l’échelle mondiale, des actifs relatifs aux “technologies blockchain”.

Sources : News.Bitcoin.com || Image from Shutterstock

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne / 5. Nombre de votes :

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar