Piratage d’un exchange japonais : vol de $ 60 millions

Trading du CoinTrading du Coin

Un exchange japonais – Zaif – a éprouvé une attaque sur les coups de 2h30, heure locale. Ce sont 59 millions de dollars en cryptomonnaies qui ont été dérobés. Il s’agirait bien d’une faille du côté de l’exchange, et les attaquants s’en sortent avec presque 6 000 BTC, pour un total équivalant à 6,7 milliards de yens. (environ 59,7 millions de dollars)

Zaif est un exchange basé au Japon, et qui enregistre journalièrement des volumes d’échanges aux alentours de 70 millions de dollars. Loin d’être une tête d’affiche, il s’agit tout de même d’une plateforme assez populaire. Cette plateforme appartient à la société Tech Bureau déjà bien plus renommés – une entreprise concentrée sur les cryptomonnaies et les blockchains, basé à Osaka.

Le 17 septembre, les équipes de la plateforme s’étaient aperçues de ce qu’elles prenaient pour une erreur sur leur serveur. À ce moment là, Zaif suspendait les retraits et les dépôts. Le lendemain, l’exchange s’aperçoit qu’il s’agit d’un hack, et rapporte immédiatement l’affaire à la FSA, hélas, trop tard. Les hackers ont réussi à pénétrer sur les serveurs de l’exchange, et sont parvenus à alléger ce dernier de 2,2 milliards de yens, tout en se servant dans les wallets des utilisateurs, à hauteur de 4,5 milliards de yens. Pour l’instant, la situation est floue sur la manière qu’on eu les hackers de conduire l’attaque, Tech Bureau s’étant refusé à tout commentaire.

« Nous refusons de commenter sur la façon dont cet accès illégal s’est déroulé, puisqu’il s’agit d’un crime et que nous avons déjà demandé aux autorités d’enquêter. » Tech Bureau, déclaration acquise par CBSnews

Cependant, la société a déclaré que Fisco Digital Asset Group aidera Zaif à couvrir ces pertes, et ce en fournissant 5 milliards de yens (environ 44,5 millions de dollars) destinés à rembourser les clients lésés. En échange, Tech Bureau et Fisco auraient passé un accord visant à renvoyer la moitié des administrateurs et des commissaires aux comptes de l’exchange, tout en faisant de Fisco un actionnaire majoritaire de la société.

Reste à voir comme les autorités réagirons face à cette faille pour le moins sérieuse. On sait que, depuis l’affaire Coincheck, la FSA paraît un tantinet irritable, et ce genre d’incident ne risque pas de lui rapporter de la sérénité !

Sources : CCN ; CoinTelegraph ; Zaif || Image from Shutterstock

PARTAGER
Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.