USA crypto

États-Unis, élection mi-mandat 2018 & cryptomonnaies

Trading du CoinTrading du Coin

Vous avez certainement suivi – de près ou de loin – les élections de mi-mandat étasuniennes. Si vous ne l’avez pas fait en voici un résumé. Ces élections sont un moment clef de chaque mandat présidentiel, dès lors qu’elles déterminent quel parti contrôle les deux chambres du Congrès des États-Unis : la Chambre des représentants et le Sénat. Les dernières ont eu lieu le 6 novembre 2018 et ont permis l’élection de deux gouverneurs pro-crypto.

Les élections de mi-mandant 2018

Le camp des Démocrates – centre gauche – s’attendait à une “vague bleue” lors de ces élections, c’est à dire, une victoire écrasante qui aurait redessiné la carte politique des États-Unis a la couleur du parti : la couleur bleueLes souhaits des démocrates n’ont pas été exaucés. Les résultats ne sont pas encore définitifs, mais les Démocrates n’ont remporté qu’une faible majorité à la Chambre des représentants – 223 sièges sur 435 soit 51 % des sièges. Les Républicains quant à eux ont renforcé leur majorité au Sénat ce qui était l’objectif du parti et de Donald Trump lors de ces mid-terms – 51 sièges sur 100.

La vague bleue n’a donc pas déferlé sur les États-Unis, toutefois une vague plus discrète s’est propagée à travers le pays : celle de la modernisation de la classe politique. En effet, nombreux sont les ténors Républicains qui ont perdu leur siège contre des outsiders. De même, il n’y a jamais eu autant de femmes élues au Congrès américain. Parmi celles-ci il est important de noter la présence d’Ilhan Omar, une réfugiée somalienne devenue citoyenne américaine puis élue à la Chambre des représentants, faisant d’elle la seconde femme musulmane à détenir un tel poste aux États-Unis. La modernisation ne s’arrête pas là puisque deux personnes ouvertement homosexuelles ont aussi été élues, ce qui est encore une fois une première. Parmi ces personnes nous retrouvons Jared Polis, le premier homme ouvertement gay à être élu gouverneur, après avoir été l’un des premiers à être élu à la Chambre des représentants.

Deux gouverneurs pro-crypto élus

Jared Polis

Jared Polis, le nouveau gouverneur de l’État du Colorado n’est pas seulement ouvertement gay, mais aussi pro-crypto. Lors de son mandat au Congrès il a fondé le “Congressional Blockchain Caucus” ; un groupe bipartisan investit dans le futur de la blockchain et conscient du rôle du Congrès à jouer dans son développement. Depuis février 2017, ce groupe œuvre la création de législations et d’initiatives fédérales visant à l’épanouissement de l’écosystème crypto. Par ailleurs, Polis proposait une page BitPay pour les donations en Bitcoin de ses soutiens.

Polis a indiqué son intention d’établir une sandbox réglementaire – un cadre réglementaire exempt de contraintes ou les entreprises peuvent expérimenter – afin que les entreprises affluent vers le Colorado. Selon Polis, cet afflux pourrait permettre de créer des applications gouvernementales permettant aux contribuables d’économiser de l’argent de créer des plus-values pour l’État.

Pour parvenir à ses fins, le gouverneur entend créer un espace à l’échelle de l’État entier destiné à exempter les crypto-business des lois concernant les transferts de monnaie au sein de l’État. Cet espace vise à promouvoir l’innovation sans que les entreprises craignent les répercussions et sanctions de la puissance étatique. Comme nous avons pu le voir avec la controverse liée aux ICO et aux securities, l’incertitude est un frein à l’innovation. Cette pseudo zone de non-droit ne devrait pas perdurer, mais permettre le progrès en attendant que des lois véritablement protectrices de l’écosystème soient mises en place dans l’État du Colorado.

Gavin Newsom

Dans l’État de Californie, Gavin Newsom a obtenu 59 % des voix, remportant ainsi le siège de gouverneur. Ce démocrate a su reconnaître l’importance des cryptomonnaies très tôt. En effet, Newsom a inclus les cryptomonnaies dans sa compagne dès 2014, devenant ainsi la première personnalité politique de renom accepter les donations en Bitcoin (BTC). Newsom compte parmi ses soutiens les jumeaux Winklevoss, qui auraient fait don de plus de 110 000 $ pour sa campagne. Bien que ces dons aient été en monnaie fiduciaire, le gouverneur proposait lui aussi une page BitPay où ses soutiens pouvaient effectuer des donations en Bitcoin (BTC) ou en Bitcoin Cash (BCH).

Le mot de la fin

Il n’y a aucune assurance sur le fait que ces deux gouverneurs inscrivent les cryptomonnaies dans leur agenda politique. Toutefois, s’il est des endroits aux États-Unis où le progrès et l’innovation sont rois ce sont bien les états du Colorado et de la Californie. La Californie se démarque depuis maintenant près de deux décennies avec la Silicon Valley fleuron de l’industrie technologique américaine et mondiale. Ces deux États ont aussi ouvert la voie à la légalisation du cannabis et ont ainsi influencé, grâce à leurs résultats surprenants, de nombreux états aux États-Unis. Il ne nous reste plus qu’à espérer que ces états mènent la charge vers l’adoption massive des cryptomonnaies, en entraînant dans leur passage nombre de leurs pairs.

Sources : Coindesk ; Bitsonline ; CoinTelegraph || Image from Shutterstock

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne / 5. Nombre de votes :

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Avatar
Juriste spécialisé en droit des affaires, je suis passionné par les cryptomonnaies depuis leur apparition sur le Deepweb. Fervent supporter du Bitcoin, je suis convaincu que les devises numériques joueront un rôle déterminant dans l'avenir de nos sociétés. Je m'intéresse tout particulièrement aux aspects financiers et législatifs des cryptomonnaies.

Poster un Commentaire

avatar