Coinbase-New-York régulation

Coinbase se soumettra à l’injonction du procureur de New-York

Trading du CoinTrading du Coin

Alors que certains exchanges comme Kraken affichent une hostilité sans réserve face au régulateur new-yorkais, Coinbase vient de poster un billet sur Medium dans lequel la firme explique acceuillir favorablement la requête du dispensateur de la fameuse BitLicense.

Le mois dernier, Eric Schneiderman, le procureur général de New-York, adressait une lettre à treize plateformes d’échange de cryptomonnaies, les enjoignant à répondre à un questionnaire poussé, dans le but avéré d’améliorer la transparence de l’industrie crypto. Cette missive n’avait pas fait que des heureux. Jesse Powell par exemple – CEO de Kraken – a publiquement qualifié cette pratique comme beaucoup trop intrusive et injustifiée, sans pour autant être la meilleure voie vers la réglementation.

CoinBase régulation

À l’opposé de la réaction de Kraken se trouve donc la réaction de Coinbase, qui, dans son annonce, se déclare prêt a une collaboration totale avec le régulateur.

« Coinbase est fermement engagé à l’égard de la protection des consommateurs et des investisseurs, et nous sommes heureux de coopérer dans cette initiative du bureau du Procureur Général. En fait, nous félicitons le Procureur Général de prendre des mesures afin d’accroître la transparence du marché des devises numériques. » Extrait de la lettre adressée au bureau du Procureur Général (PG)

Ainsi, Coinbase déclare avoir envoyé au bureau du PG l’ensemble des informations demandées, et, dans un souci de transparence, a même partagé la lettre de présentation des informations qu’ils ont envoyé.

Coinbase régulation
@RachaelRad

« La réponse complète comportait un tas d’informations hautement confidentielles que nous ne pouvons pas partager publiquement. Notre but est d’être le plus transparent possible en répondant publiquement à cette initiative, donc nous avons partagé notre lettre de présentation. » Rachael Horwitz, vice présidente de la communication chez Coinbase, interviewée par Coindesk 

L’exchange semble donc résolu à la coopération institutionnelle, et se rapproche de plus en plus des régulateurs. Si c’est une bonne nouvelle pour l’adoption, ce n’en n’est pas forcement une pour la libre circulation des fonds. Très récemment, Coinbase a par exemple bloqué son service de paiements en cryptomonnaies pour Wikileaks. À ce moment, Andreas Antonopoulos était intervenu, rappelant que Coinbase se rapproche plus d’une banque que de quoi que ce soit d’autre et prévenait que ce genre de pratique pourrait être amené à se renouveler.

Coinbase New york


« Bien que je sois déçu que Coinbase clôture l’accès à WikiLeaks, je ne leur en veux pas, et je ne propose pas de boycott. Coinbase est la banque la plus pro-bitcoin qu’il y ait. Une fois que vous acceptez qu’il s’agît d’une banque, c’est plus simple à comprendre. »

 

Sources : Ambcrypto ; Coinbase ; Coindesk || images from Shutterstock.com

Avatar
Tombé dans le domaine des cryptomonnaies durant l’été 2017, je m’intéresse particulièrement aux projets novateurs et aux relations dans la communauté. Chasseur de scam à mes heures perdues, vous pouvez me retrouver tous les matins dans notre newsletter !

Poster un Commentaire

avatar