Les banques centrales ne craignent pas les cryptomonnaies

Trading du CoinTrading du Coin
0
(0)

D’une manière générale, la plupart des Banques centrales affichent une attitude attentiste quant aux cryptomonnaies. Cela dit, ce n’est pas pour autant qu’elles s’empêchent de s’exprimer sur le sujet. Mario Draghi, de la Banque Centrale Européenne (BCE), en est à sa deuxième intervention. Plus récemment, Hiromi Yamaoka de la Banque Centrale Japonaise (Nichigin) a tenu un discours similaire.

Un pouvoir disruptif

L’émergence des cryptomonnaies pose beaucoup de questions quant aux politiques monétaires. En effet, est-il encore possible pour un État de mener une politique monétaire viable sans être souverain de la monnaie circulant sur son territoire ? Probablement pas, mais les Banques centrales ne considèrent pas les cryptomonnaies comme des menaces, pour le moment.

S’exprimant lors d’un forum autour de la finance tenu par Reuters, le Président de Nichigin a confirmé le potentiel disruptif des cryptomonnaies, tout en rappelant que c’est justement cela qui pourrait freiner leur adoption.

“Cela changerait le système bancaire trop drastiquement” Hiromi Yamaoka, Président de la Banque centrale du Japon

Comme le montre cette citation, Yamaoka présente un avis similaire à celui de ses confrères de la BCE. Même si les innovations apportées par les cryptomonnaies sont impressionnantes, le marché est encore trop jeune pour mériter une vraie attention. Pour Hiromi Yamaoka, le règne des cryptomonnaie est encore bien trop distant.

Un marché trop immature

Le point de vue des grandes banques semble donc se rejoindre sur l’immaturité de l’univers crypto. Mario Draghi, président de la BCE, avait déjà abondé en ce sens, affirmant que les cryptomonnaies n’étaient pas assez “matures” pour pouvoir sérieusement envisager de les réguler, ajoutant qu’il n’était de toutes façon pas du ressort de la BCE d’interdire ou de réglementer Bitcoin. Lundi, il s’est de nouveau exprimé au Parlement européen, confirmant son opinion sur les cryptomonnaies.

“Nous considérons tout cela comme très limité. Ce n’est pas pour l’instant quelque chose qui pourrait poser un risque pour les Banques centrales.” Mario Draghi, président de la BCE

Le vice-président de la BCE avait d’ailleurs confirmé ses dires plus tôt dans le mois.

“Ces soi-disant “devises cryptographiques” privées ne prévaudront jamais en tant que devises de substitution.” Vitor Constancio, vice-président de la BCE

Il reste tout de même intéressant de relever que les deux banques font partie d’une même initiative chargée de conseiller les banques cherchant de nouvelles opportunités dans la technologie Blockchain.

Recevez tous les matins un résumé de l’actualité des dernières 24h du monde des cryptomonnaies.

Abonnez-vous sur YouTube : Journalducoin
Ajoutez-nous sur Twitter : @lejournalducoin
Upvotez-nous sur Steemit : @Journalducoin
Suivez-nous sur Facebook : @lejournalducoin

Source : Reuters ; CryptoCoinNews

Pour soutenir le JDC, utilisez nos liens partenaires : Coinbase (10$ offerts), Changelly (pas d’inscription ni de vérification d’identité), Ledger Wallet (coffre fort crypto).

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Avatar
Tombé dans le domaine des cryptomonnaies durant l’été 2017, je m’intéresse particulièrement aux projets novateurs et aux relations dans la communauté. Chasseur de scam à mes heures perdues, vous pouvez me retrouver tous les matins dans notre newsletter !

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire