Entre Tarantino et Miramax, les NFTs de la discorde

NFT

Une plainte réelle pour des scenarii virtuelsMiramax entre en guerre contre le réalisateur Quentin Tarantino concernant les droits sur le film Pulp Fiction, et la vente des tokens non fongibles (NFTs) qui leur sont associés. La société de production cinématographique a entamé les démarchés pour bloquer la vente.

Miramax contre Quentin Tarantino : guerre sur les droits d’auteur des NFTs de Pulp Fiction 

Le 16 novembre 2021, Miramax a déposé une plainte contre Quentin Tarantino concernant les ventes de NFT de Pulp Fiction sorti en 1994. La société de production cinématographique accuse en effet le réalisateur de violation de droit d’auteur, de rupture de contrat, et de concurrence déloyale. Miramax lui reproche par ailleurs d’avoir réalisé sa campagne de presse sur les NFTs sans avoir contacté la société

« Il n’a fait aucun effort pour contacter Miramax avant sa campagne de presse coordonnée, bien qu’il ait eu ce qui était probablement des négociations approfondies avec des tiers pour développer et vendre les NFTs. »

Les NFTs seront lancés en décembre 2021. Ils représentent sept scènes cultes non coupées de Pulp Fiction. Les NFTs sont générés sur la blockchain Secret Network qui utilisent des contrats intelligents protégeant la confidentialité et la vie privée. Les artistes et les collectionneurs qui le souhaitent, pourront ainsi garder leur anonymat grâce à cette fonctionnalité.

>> Vos premiers bitcoins en quelques minutes ? Inscrivez-vous sur Binance <<

Bloquer la vente des NFTs : un contrat, deux lectures différentes à l’origine d’un conflit

Les avocats du réalisateur font quant à eux prévaloir le droit de publication du scénario, un droit précisé dans le contrat avec Miramax. Tarantino exerçait ainsi ce droit par l’intermédiaire des ventes de NFT de Pulp Fiction.

La société de production a une lecture juridique différente de ces ventes qui ne correspondent pas selon elle, à la publication d’un scénario. L’entreprise a envoyé à Tarantino une lettre de cessation et de désistement pour bloquer la vente des NFTs.

Quentin Tarantino a-t-il ou non les droits de propriété requis pour vendre ces scenarii de Pulp Fiction ? Les futurs détenteurs des NFTs liés à ces derniers pourront certes prouver qu’ils les ont reçus du réalisateur par une simple vérification de l’identité de l’auteur du minting sur la blockchain, mais elle ne peut pas fournir une interprétation juridique d’une ou des clauses conflictuelles.

Vous êtes en droit de ne rien comprendre à la tendance NFT. En revanche, ne pas vous intéresser à Bitcoin est impardonnable ! N’attendez plus pour préparer l’avenir en allant vous inscrire sur la plateforme Binance, LA référence absolue du secteur (lien affilié).

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour