Swarm tokenise les actions de Coinbase, Ripple et Robinhood, mais sans leur demander leur avis !

Trading du CoinTrading du Coin

Nous vous avions déjà parlé d’un exemple de startup blockchain qui souhaitait tokeniser le monde, mais c’est à croire que certaines de ces jeunes sociétés ambitieuses veulent tokeniser absolument tout ce qui bouge.

Les actions Coinbase, Ripple, Robinhood et Didi tokénisées

Ici, c’est Swarm Fund, via son site officiel, qui annonce le lancement de tokens représentant des participations dans des sociétés technologiques très en vue, notamment du monde de la blockchain. Ces tokens permettraient aux investisseurs des fonds de Swarm d’acheter des tokens de titres représentant des fractions d’actions de ces entreprises privées.

Source : Linkedin.com

D’après, Philipp Pieper, CEO et co-fondateur de Swarm :

« Notre objectif est de démocratiser l’investissement, et l’introduction de tokens représentant des actions est un grand pas en avant dans cette mission (…) Maintenant, tout investisseur de Swarm peut détenir des capitaux propres dans certaines des startups technologiques les plus en vue d’aujourd’hui. »

Ces capitaux propres proviennent d’opérations approuvées, issues du marché secondaire ou de capital-risqueurs, qui ont directement acquis des actions de ces sociétés, toujours d’après le communiqué de Swarm.

Timo Lehes, CIO et co-fondateur de Swarm revient sur le cas particuliers de Ripple, dont la « controverse securities » concernant son token XRP trouverait une solution grâce à Swarm, d’après lui :

Source : Twitter

« En proposant un token Ripple représentant une prise de participation au capital de la société Ripple [ndlr : Ripple détient près de 70% des XRPs], l’entreprise Swarm Fund offre une réponse à ce que certains disent être une limitation du token XRP de Ripple comme un investissement. XRP (…) ne représente pas la valeur de Ripple ou ne reflète pas la valeur du protocole de paiement Ripple. Les investisseurs qui recherchent une valeur plus globale de la valeur de Ripple peuvent se tourner vers notre solution Ripple Equity Token comme solution ».

D’un point de vue plus pratique, chaque offre d’investissement en actions aura son propre « security token » unique, créé à l’aide du protocole de security token SRC20. Et seuls les investisseurs accrédités seront en mesure de participer, après avoir passé les vérifications KYC et AML (identification et anti-blanchiment). Swarm annonce commencer la vente de ces tokens dès ce mois.

Les premiers intéressés même pas au courant de la chose !

La réponse des sociétés concernées par cette tokenisation de leurs actions n’a pas tardé, avec plus ou moins de virulence. Les premiers à ne pas avoir apprécié la chose sont les représentants de Coinbase, qui ont envoyé immédiatement à Swarm une requête de « cease-and-desist » sur toutes références à Coinbase.

Dans un communiqué de Coinbase cité par CoinDesk, on peut lire :

« En tant que société privée, Coinbase n’autorise pas le trading d’actions sur les marchés secondaires pour diverses raisons, notamment par le fait qu’il n’y a pas d’informations globales et égalitaires sur ces marchés. Nous prendrons les mesures appropriées si nous constatons que des personnes ont vendu Coinbase actions en violation de nos accords de ne pas le faire ».

Via un représentant, Ripple a émis une critique similaire :

« Nous n’en avons jamais parlé avec Swarm, nous n’avons pas de traces d’achat d’actions Ripple par eux, et n’aurions pas approuvé un achat à cet effet ».

Robinhood a également fait une déclaration à CoinDesk :

« En tant que société, Robinhood n’est pas informée [des agissements] de Swarm, ou de tous plans visant à tokeniser les actions de Robinhood. Nous n’avons aucune relation avec Swarm, de quelque manière que ce soit. »

Bien que la tokenisastion soit un des éléments bénéfiques apportés par les technologies blockchain, le cas de Swarm nous fait penser qu’il ne faudrait tout de même pas tokeniser les affaires du voisin, surtout sans son accord !

Sources : Swarm ; CoinDesk ; CCN ; || Image from Shutterstock

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar