asic-ferme-mining-minage-feu-fire-1

QuadrigaCX lié à Silk Road, Mt Gox & Cryptsy selon Zerononcense

Trading du CoinTrading du Coin

L’affaire QuadrigaCX n’en finit pas de s’assombrir, et une nouvelle analyse de Zerononcense vient de noircir encore un peu plus le tableau. Selon cette étude (dont nous vous proposeront un résumé samedi), l’exchange pourrait bien n’être qu’une organisation de façade servant à couvrir une multitude d’activités criminelles. Entre les liens clairement établis avec Silkroad, ceux avec des exchanges hackés, diverses arnaques (telles que des “btc giveaway”, voire des Ponzis) et autres sources illégales, leur rapport affirme que ce sont 400 millions de dollars en bitcoins qui ont été liquidés au cours de l’existence de l’exchange.

Toutes les affirmations de cet article sont issues de l’analyse de Zerononcense.

Dans cet article, nous survolerons rapidement la plupart des allégations à l’encontre de Quadriga. Encore une fois, l’équipe de Zerononcense à réalisé un incroyable travail d’analyse, tout cela en partant des colds wallets qu’un utilisateur de Reddit (dekoze) avait récemment associés à Quadriga.

Des flux massifs de capitaux

L’exchange avait annoncé avoir envoyé “par erreur” environ 103 BTC dans des colds wallets liés à l’exchange, et les cinq wallets repérés par dekoze ont reçu 104 BTC le jour de cette “erreur.” Zerononcense a ainsi pu étudier les transactions entrantes et sortantes, afin de mettre la main certains hot wallets de l’exchange.

L’analyse s’est fait, notamment, grâce au logiciel QLUE, et moins que l’on puisse dire, ces que tous les wallets présentent des liens extrêmement suspicieux. En premier lieu, la vaste majorité des adresses sont signalées par QLUE comme “impliquées dans un scam/un hack/une activité criminelle”.

Le logiciel QLUE associe à chaque adresse une notation. La plupart des wallets de Quadriga sont à 0, ce qui signifie que les adresses sont associées à des activités illégales.

Ensuite, on s’aperçoit que des sommes impressionnantes ont transité sur ces wallets.

Ci-dessus, l’un des colds wallets associés à QuadrigaCX (1J9Fqc3TicNoy1Y7tgmhQznWrP5AVLXj9R)
Une autre adresse liée à QuadrigaCX (1HyYMMCdCcHnfjwMW2jE4cv9qVkVDFUzVa)

Comme vous pouvez le constater, ces adresses sont désormais presque vides. Zerononcense estime que ce sont près de 500 millions de dollars qui auraient été liquidés  de diverses manières, entre des envois vers des exchanges OTC (Localbitcoin par exemple), des mixeurs (permettant de “blanchir” des cryptos), des sites de gambling ou des marchés noirs.

Des liens sinistres

Quand on voit autant de capitaux transiter, et qu’on connaît les problèmes de solvabilité de l’exchange, on peut déjà commencer à s’inquiéter. L’analyse de Zerononcense va plus loin, et déniche – entre autre – des liens clairs entre les cold wallets de l’exchange et Silk Road, le marché noir illégal.

Ci-dessus, une transaction directe de Quadriga vers Silk Road

Le fait étant qu’il ne s’agit pas d’une adresse de client, mais bien d’une adresse contrôlée par Silk Road. On relève également de multiples transactions venant de Bitzino (un casino Bitcoin en ligne, disparu sans laisser de traces en 2016).

L’histoire ne s’arrête pas là, puisque ces wallets ont envoyé des fonds vers Cryptsy (un exchange qui avait fermé après la “perte” de leurs fonds), postérieurement à leur banqueroute, vers des wallets associés aux hacks de Bitfinex et même de MtGox !

Nous vous partagerons une étude plus poussée de cette analyse samedi à 11h30. Décidément, QuadrigaCX pose encore plus de problèmes que ce à quoi on pouvait s’attendre. Qui a encore besoin de Netflix avec des histoires pareilles ?

Avatar
Tombé dans le domaine des cryptomonnaies durant l’été 2017, je m’intéresse particulièrement aux projets novateurs et aux relations dans la communauté. Chasseur de scam à mes heures perdues, vous pouvez me retrouver tous les matins dans notre newsletter !

Poster un Commentaire

avatar