Cette « pauvre victime » perd 10 000 $ dans les pires shitcoins et poursuit Uniswap en justice

Shitcoin, quand tu nous séduis – Uniswap est la plus importante plateforme d’échange décentralisée d’Ethereum (ETH). Malgré son caractère open source, il semblerait que certains utilisateurs aient du mal à comprendre les rouages de son fonctionnement… si bien qu’un recours collectif clownesque a été déposé à l’encontre d’Uniswap dans le district de New York

All in sur des shitcoins : un rêve parti en fumée

Imaginez pouvoir poursuivre en justice un site de pari, sous prétexte que les équipes sur lesquels vous avez misé sont médiocres et que le résultat ne vous arrange pas. Une situation complètement clownesque, on l’accorde, qui cependant est en train de se dérouler aux États-Unis. 

Ainsi, nous avons Nessa Risley, qui s’intéresse aux cryptomonnaies et passe le pas en achetant divers altcoins via la plateforme d’échange décentralisée Uniswap. Évidemment, Nessa Risley n’est intéressée que par une chose : le profit. Alors, à quoi bon apprendre les notions de gestion de risque ou le concept de diversification ?  

Nessa Risley poursuit Uniswap après avoir investi 10 400 dollars dans ses shitcoins

Quoi qu’il en soit, armée de ses 10 400 dollars, Nessa Risley se lance et sélectionne plusieurs cryptomonnaies à faible capitalisation, parce qu’« on ne sait jamais, ça pourrait devenir le prochain Bitcoin ».

Spoiler : elle a choisi les pires shitcoins qu’Uniswap ait portés.

Concrètement, celle-ci sépare son investissement entre plusieurs projets dont les noms ne font aucun doute sur leur réussite future : EthereumMax, Matrix Samurai, Rocket Bunny, Alphawolf Finance, Bezoge Earth et BoomBaby. Vous n’en avez jamais entendu parler ? C’est normal, ce sont des shitcoins de bas niveau

Sans grande surprise, Nessa Risley voit son investissement fondre comme neige au soleil. En effet, la plupart des projets n’ont aucun réel objectif d’évolution. Certains frisent même avec l’arnaque pure et dure. 

>> La DeFi est trop compliquée ? Préférez la sécurité avec Binance (lien affilié) <<

Nessa Risley lance un recours collectif contre Uniswap

L’histoire de Nessa Risley aurait pu s’arrêter là, comme ce fut le cas de nombreux investisseurs fraîchement arrivés dans l’écosystème des cryptomonnaies. Mais non ! Cette situation n’était pas acceptable.

Cette dernière alors a jugé que la faute revenait à Uniswap, une plateforme d’échange qui, on le rappelle, est décentralisée et sur laquelle n’importe qui peut mettre en vente son jeton, même le créateur du Rocket Bunny. 

Une fois le fautif trouvé, la victime s’est tournée vers la justice américaine et a entamé un procès à l’encontre d’Uniswap et de ses investisseurs sous la forme d’un recours collectif. En fait, la plainte comporte plusieurs axes. Dans un premier temps, elle accuse Uniswap d’avoir vendu des securities non enregistrées :

« Cette action découle de la promotion, de l’offre et de la vente illégale de titres non enregistrés sur ce marché, sous la forme de cryptomonnaies. »

Dans un second temps, elle reproche à Uniswap de manquer de vérifications pour accéder à la plateforme. Il semblerait que quelqu’un n’ait pas compris le concept de libre, ouvert et décentralisé. 

« Uniswap n’a pas de barrière à l’entrée pour les utilisateurs qui cherchent à échanger – ou swap – des cryptomonnaies sur la plateforme. Uniswap n’exige aucune vérification de l’identité d’une personne ni aucun processus de ‘connaissance du client’. Cette combinaison a donné lieu à une fraude généralisée sur la bourse. »

Nessa Risley

Pourtant, Uniswap dispose de plusieurs filets de sécurité. Pour commencer, lors de l’ajout d’un contrat « exotique », Uniswap affiche un message d’avertissement rappelant les risques encourus. De surcroît, la plateforme effectue, de manière régulière, un tri des jetons accessibles via son interface

Quoi qu’il en soit, ce recours a peu de chances d’aboutir, tant il est lunaire. Espérons cependant que cela ne donne pas de grain à moudre aux régulateurs à la SEC, qui tiennent la plateforme Uniswap à l’œil.

Que vous soyez amateur de DeFi, de Bitcoin ou d’une des cryptomonnaies qui peuplent le marché, il est indispensable que vous disposiez d’un compte sur Binance, l’acteur majeur de l’écosystème du trading (lien affilié)

Renaud H.

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, passionné de cryptos depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Recevez un condensé d'information chaque jour