Crash de FTX : « J’ai déconné, j’aurais dû faire mieux » – Les révélations de SBF

Des excuses et un début d’explication – Derniers rebondissements dans l’affaire du désastre FTX. Après l’abandon du rachat de FTX par Binance, Sam Bankman-Fried (SBF), est désormais libre de se confier. Le CEO confirme à la fois certaines craintes, tout en essayant de se montrer rassurant.

Une situation plus que périlleuse pour FTX selon SBF

Depuis dimanche dernier, la crypto-bourse FTX est sous le feu roulant des critiques sur la gestion des avoirs de ses clients. Les rumeurs et premières vérités inquiétantes ont fait paniqué ses clients. La très forte intensité des retraits a par conséquent provoqué un blocage au niveau des retraits.

>> La sécurité c’est la base ! Pour conserver vos cryptos près de vous, faites confiance à Ledger (lien commercial) <<

Ce problème de liquidités est tel que son concurrent Binance a été un temps envisagé pour racheter FTX. Mais l’accord avec Changpeng « CZ » Zhao a capoté, et la situation s’est aggravée plus que jamais.

Sam Bankman-Fried, le CEO de FTX peut désormais se livrer à quelques révélations sur la complexité qui se pose à lui et à son entreprise :

« Je suis désolé. C’est le point le plus important. J’ai déconné, et j’aurais dû faire mieux.
(…) En toute transparence, j’avais les mains liées pendant toute la durée de l’accord possible avec Binance. Je n’étais pas vraiment autorisé à en parler publiquement. Mais bien sûr, c’est à cause de moi que nous en sommes arrivés là en premier lieu.

FTX International a actuellement une valeur capitalistique totale des actifs/collatéraux supérieure aux dépôts des clients (…). Mais cela est différent de la liquidité pour les retraits – comme vous pouvez le constater sur les difficultés concernant ces derniers. La liquidité varie largement, de beaucoup à très peu. »

SBF s'excuse pour le désastre subi par FTX.
Compte Twittter @SBF_FTX

Toujours dans la même série de tweets, SBF a voulu réaffirmer que les clients de la branche américaine de FTX – de FTX.us donc – ne sont (pour l’instant) pas touché par la déferlante qui s’abat sur FTX.com. Pour l’instant, mettons-nous entre parenthèses, car les régulateurs américains (SEC en tête) se penche de près sur le cas de FTX.

Les catastrophes Celsius et FTX nous auront au moins appris une chose. Il vaut mieux ne jamais confier la sécurité de vos cryptomonnaies à un tiers, fût-il un géant du secteur. Pour dormir l’esprit tranquille, équipez-vous d’un wallet hardware sécurisé Ledger, il y en a pour toutes les bourses. Votre sécurité n’a pas de prix (lien commercial).

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour