Sam Bankman-Fried devant un juge US ? L’ex-patron de FTX accepte l’extradition vers les USA

Collectionnez les articles du JDC en NFT

Collecter cet article

Aux USA à Noël –  Sam Bankman-Fried aurait finalement accepté de se livrer aux autorités américaines. Le fondateur de FTX devrait ainsi se préparer à affronter un procès, qui pourrait l’envoyer derrière les barreaux pour toute une vie.

Sam Bankman-Fried quasiment en route pour les Etats-Unis ?

Selon un article du 20 décembre dernier d’ABC News, Sam Bankman-Fried aurait signé des documents pour son extradition, le jour même. Le média cite le commissaire intérimaire des services correctionnels des Bahamas, Doan Cleare, comme source.

Un autre article de Bloomberg, qui mentionne également Doan Clear, corrobore cette information, et indique que le fondateur de FTX devrait signer d’autres documents pour renoncer à ses droits de contester contre l’extradition, le 21 décembre.

Si tout se passe comme prévu, Sam Bankman-Fried devrait alors être remis entre les mains du FBI, et être transféré vers les États-Unis à bord d’un avion privé, le 21 décembre même.

L’audience d’extradition du fondateur de FTX, prévue pour le 8 février prochain aux Bahamas, ne devrait donc pas avoir lieu. Sam Bankman-Fried aurait donné son accord de principe pour son extradition dès le 19 décembre, mais il aura fallu attendre les jours suivants pour officialiser cette décision.

>> Vous ne faites pas confiance aux plateformes pour garder vos cryptos ? Ledger a la solution (lien commercial) <<

115 ans dans une prison de l’Oncle Sam que quelques semaines ou mois à côté des rats et d’autres nuisibles ?

Une fois aux États-Unis, Sam Bankman-Fried pourrait passer le reste de sa vie derrière les barreaux, s’il est reconnu coupable des huit chefs d’inculpation auxquels il doit faire face. En effet, il s’expose à une peine maximale de 115 ans de prison.

Pourquoi l’ancien PDG de FTX a-t-il alors finalement accepté de se livrer à la justice américaine, sans se battre contre cette extradition devant un tribunal bahamien ?

Sam Bankman-Fried face à la justice américaine
Sam Bankman-Fried prèfèrerait donc finalement manoeuvrer dans le système judiciaire américain que bahamien ?

Selon le New York Times, les avocats de Sam Bankman-Fried auraient discuté avec les procureurs américains sur les conditions de sa mise en liberté sous caution, une fois que leur client aura été extradé. Néanmoins, un juge fédéral devra encore approuver un tel accord.

Bien que cette éventuelle liberté puisse être assortie de dispositions restrictives comme la détention à domicile ou encore la surveillance électronique, Sam Bankman-Fried aurait donc pu accepter l’extradition pour regagner sa liberté, même partielle, plutôt que de croupir dans la prison de Fox Hill, à l’approche des fêtes.

L’année dernière, le département d’État américain avait publié un rapport sur cette prison, dénonçant les conditions de détention, avec des cellules qui seraient infestées de rats, d’asticots, et d’insectes.

Il n’était pas au courant : quid de la ligne de défense de Sam Bankman-Fried devant les jurys ?

Si l’extradition a effectivement lieu et que Sam Bankman-Fried entame sa saga judiciaire avec la justice américaine, quelle sera alors la stratégie de défense du fondateur de FTX ? Les victimes de l’effondrement de la bourse crypto peuvent-elles espérer qu’il plaide coupable ? Ou Sam Bankman-Fried maintiendra-t-il la ligne de défense, qu’il a révélée durant ses interviews avant sa détention ?

Au cours de ses interventions en public avant son inculpation, l’ancien PDG de FTX avait toujours rejeté les allégations de fraude, tout en admettant des lacunes dans la gestion de la bourse crypto et d’Alameda, la société sœur de FTX qu’il n’aurait pas géré depuis un bon moment.

Pour autant, la justice américaine acceptera-t-elle de tels arguments, qui s’apparentent surtout à une fuite de responsabilités, où Sam Bankman-Fried renie notamment le fait que les utilisations abusives des fonds des clients de FTX au profit d’Alameda ont été effectivement réalisées sous sa direction ?

Sam Bankman-Fried avait déjà témoigné devant les élus américains. Le fondateur de FTX qui a préféré commenter la faillite de ses entreprises, plutôt que de garder son silence, sera-t-il toujours aussi loquace devant un juge américain ?

Pour conserver vos cryptos, rien ne vaut un wallet Ledger. Les Nano S et Nano X procurent sécurité et facilité d’utilisation. En effet, ils sont compatibles avec l’immense majorité des crypto et des réseaux. Ils constituent une alternative absolument essentielle à tous les exchanges qui proposent de conserver vos avoirs à votre place. Rappelez-vous, « Not your keys, not your coins » (lien commercial) !

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour