EtherDelta : les nouveaux propriétaires suspectés d’exit scam par la police chinoise

Trading du CoinTrading du Coin

Les autorités chinoises auraient lancé une action en justice contre le DEX EtherDelta, un des exemples de plateforme de change supposément décentralisée et ne détenant pas directement les fonds de ses clients. Les nouveaux propriétaires de la plateforme sont cependant accusés d’avoir manigancé un exit scam suite à une ICO.

Une histoire mouvementée

L’on se rappelle que le DEX EtherDelta avait déjà connu la tourmente fin 2018, avec les 388 000 $ d’amende payés à la SEC. Malgré ses principes de fonctionnement censés en faire une plateforme de change décentralisée et automatisée en pair-à-pair de tokens ERC20 à l’aide d’un ensemble de smart-contracts reposant sur le réseau Ethereum, EtherDelta avait déclenché les foudres de l’autorité financière américaine. Cette dernière n’avait pas apprécié ses services, à l’époque considérés comme beaucoup trop similaires à une bourse d’échange classique de valeurs mobilières (securities).

Mais cette fois, se sont des soupçons encore plus graves (en tout cas pour ses clients) qui pèsent sur EtherDelta.

Nouveaux propriétaires

C’est Dovey Wan, cofondatrice de la société d’investissement Primitive Ventures, qui a signalé un document (en chinois) mentionnant selon elle l’acte judiciaire de la police chinoise à l’encontre d’EtherDelta :

Selon les accusations portées dans ce document, les nouveaux propriétaires chinois d’EtherDelta auraient utilisé le DEX pour mener à bien une escroquerie de type exit scam dans le cadre de l’émission et de la vente d’un token natif à l’exchange, appelé EtherDelta Token (EDT).

« Les bénéficiaires d’EtherDelta sont tous des Chinois après le transfert de propriété en 2017 (…) Zack Coburn [son fondateur] a vendu EtherDelta à un groupe de Chinois qui a ensuite émis le token natif de l’exchange, EDT, lequel s’est avéré être un exit scam. Maintenant, les investisseurs furieux de l’EDT ont dénoncé le DEX à la police locale », Dovey Wan

En attendant d’en savoir plus sur cette affaire, il est donc recommandé la plus grande prudence vis-à-vis d’EtherDelta, et encore plus vis-à-vis de son token EDT. Les investigations se poursuivent du côté des autorités chinoises.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne / 5. Nombre de votes :

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar