Comment récupérer 84 millions de $ en cryptomonnaies ? Le plan de CoinFLEX pour sauver les meubles

Le drama consécutif à l’effondrement des marchés des cryptomonnaies n’a pas fini d’animer les colonnes de votre crypto-média favori : l’exchange CoinFLEX avait communiqué fin juin à propos d’un client indélicat qui avait décidé de faire défaut sur un prêt très conséquent… mettant la plateforme en franche difficulté. La situation était si critique que les retraits sont même bloqués depuis.

Emprunter 47 millions de dollars pour trader les cryptos : mauvaise idée

Mais CoinFLEX n’en était pas resté là. Pour la firme, un coupable unique est à l’origine de son malheur : Roger Ver, le fameux « Bitcoin Jesus » impliqué dans l’écosystème crypto depuis ses tous débuts, aurait ainsi emprunté près de 47 millions de dollars, selon le grand patron de CoinFLEX Mark Lamb qui s’est livré en détails sur Twitter. Malheureusement pour tout le monde, M. Ver n’aurait pas compensé ses pertes liées au trading et à la situation dramatique des marchés cryptomonétaires, entraînant sa liquidation pure et simple. Du fait de la cascade de liquidations emportée par ce raté dantesque, CoinFLEX explique avoir dû assumer des pertes supplémentaires, portant le total dû par M. Ver à la bagatelle de 87 millions de dollars.

>> Vous cherchez une plateforme crypto dûment régulée ? Inscrivez-vous sur Binance (lien affilié) <<

Dollar en train de craquer et de s'effondrer

Selon le Block, les représentants de l’exchange ont saisi les autorités de Honk Kong pour obtenir le remboursement des sommes concernées, au moyen de saisies opérées directement sur le patrimoine de Roger Ver. Si cette opération reste incertaine et pourrait ne se matérialiser qu’au bout d’un an selon des sources proches du dossier, CoinFLEX serait également en train de prévoir un plan de sauvetage pour permettre la réouverture des retraits à ses clients.

Pour ce faire, selon leur communiqué officiel, les entrepreneurs ayant fondé CoinFLEX seraient en train de chercher à lever des fonds auprès de nouveaux investisseurs, notamment un exchange américain non nommé.

La plateforme espère ainsi libérer dans les prochaines semaines 10% des fonds verrouillés de ses clients afin que ces derniers puissent les retirer. Un projet structuré donc, mais encore très incertain.

Fuyez comme la peste les propositions trop belles pour être vraies et prenez l’habitude de faire preuve d’une saine méfiance. En revanche, apprenez également à accorder une confiance raisonnable aux acteurs respectables et reconnus de l’écosystème. Inscrivez-vous sur Binance, leader incontesté du secteur crypto. De plus, cet exchange de référence a obtenu le statut de PSAN en France (lien affilié).

Grégory Guittard

CEO et directeur de publication du JDC, Bitcoin Bricoleur, Blockchain-sceptique. Je fais une allergie à la sacro-sainte Blockchain censée nous sauver tous, façon délire christique. La perspective d'un moyen de paiement pair-à-pair, décentralisé et non censurable (Bitcoin) est ce qui me semble réellement révolutionnaire dans la cryptosphère. Si j'ai écrit une énormité, n'hésitez pas à m'envoyer vos remarques et autres vociférations directement à [email protected]

Recevez un condensé d'information chaque jour