Bittrex prend 10% de participation dans le projet maltais Palladium

Trading du CoinTrading du Coin

La bourse maltaise, appelée « Malta Stock Exchange » (MSE), semble décidément très prisée par les plateformes d’échanges de cryptomonnaies. Après Binance, qui avait rejoint l’incubateur fintech de la MSE, puis ensuite OKEx, qui avait lancé en partenariat avec la MSE un exchange dédié aux « securities tokens » (appelé OKMSX), c’est désormais Bittrex qui prend part au projet Palladium, lancé sur le Malta Stock Exchange.

En juillet, Palladium avait annoncé son intention de mettre en vente pour 150 millions d’euros de tokens dans le cadre d’une des toutes premières « Initial Convertible Coin Offering » (ou « ICCO »).

L’exchange Bittrex a répondu à l’appel, en achetant 10 % des parts du projet Palladium.

D’après Cointelegraph, Palladium vise à devenir la première plateforme unifiée réglementée pour les monnaies fiduciaires, les opérations bancaires et les échanges de cryptomonnaies. Elle permettra à ses clients de gérer achats et facturations en cryptomonnaies, ainsi que d’échanger ces cryptoactifs en monnaie fiat, tout cela via leur plateforme unique.

Le lancement de l’ICCO de Palladium avait été annoncé officiellement par l’Autorité des Services Financiers de Malte (MFSA), en présence du Premier ministre et du ministre des Finances. Le projet est régi par les règles de l’Union européenne, pour s’assurer de sa totale conformité. Elle se poursuivra jusqu’à fin septembre.

La différence entre une ICCO et une ICO consiste dans le fait que les investisseurs pourront, après une date spécifique (3 ans après l’émission des tokens ici), convertir les tokens en actions de la société.

D’après le fondateur et président de Palladium, Paolo Catalfamo, cité par Cryptovest :

« Nous sommes ravis d’avoir un tel acteur mondial à bord. L’investissement de Bittrex dans Palladium confirme la bonne décision de Malte d’être à la pointe de la régulation des technologies blockchains ».

Quant aux fonds collectés (avec un objectif de 150 millions d’euros), ils serviront pour moitié à l’acquisition d’une participation de prise de contrôle dans une banque européenne non spécifiée, 35 % des fonds serviront au développement d’une nouvelle plateforme d’échange de cryptomonnaies, régi par l’Autorité des Services Financiers de Malte, les 15 % restants iront aux investissements stratégiques dans les services financiers et les sociétés blockchains complémentaires aux activités de Palladium.

L’île de Malte continue sa route pro-crypto, le pays se construit petit à petit sa réputation de centre névralgique pour la future adoption de masse des cryptomonnaies. Et les plateformes d’échanges de cryptomonnaies ne s’y trompent pas, elles misent sur son succès !

Sources : CoinTelegraph ; News.Bitcoin.com ; Cryptovest ; Palladium46 || Image from Shutterstock

PARTAGER
Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici