La société de trading DWF Labs aurait-elle utilisé Binance pour mener des opérations de wash trading ?

Collectionnez les articles du JDC en NFT

Collecter cet article

Binance washing. Depuis quelques mois, la plateforme Binance opère un changement de cap réglementaire sans précédent. Une stratégie initiée en parallèle du départ forcé de son PDG-fondateur, Changpeng Zhao (CZ), sous le coup d’une récente condamnation à 4 mois d’emprisonnement. Toutefois, cela n’empêche pas certains dossiers troublants de refaire surface. Comme par exemple cette supposée opération de wash trading estimée à 300 millions de dollars, mise en lumière par le Wall Street Journal. En cause, une enquête interne avortée et une société de trading DWF Labs en plein démenti officiel. On fait le point…

Binance : pour ou contre le wash trading ?

Décidément, la stratégie réglementairement correcte initiée par la plateforme Binance ne lui permet pas de s’extraire de tous les dossiers compliqués. Il suffit par exemple de voir comme la situation s’enlise au Nigéria, face à des accusations de dévaluation de la monnaie locale qui laissent (très) perplexe.

En effet, cet exchange leader du marché des cryptomonnaies continue de défrayer l’actualité. Et la dernière affaire en date vient d’être exhumée de 2023 par les journalistes du Wall Street Journal. En cause ? Une opération de wash trading estimée à 300 millions de dollars.

Binance : pour ou contre le wash trading ?
La plateforme Binance est de nouveau sous le feux des projecteurs

Cette affaire a visiblement été déterrée par d’anciens employés de l’entreprise. Cela au sujet du licenciement d’un enquêteur interne de haut niveau qui aurait peut-être un peu trop bien fait son travail. Pourtant, lui et son équipe avaient été embauchés en 2022 afin de nettoyer cette bourse de toutes les opérations de manipulation de marché.

Mais, selon les affirmations du Wall Street Journal, les choses auraient mal tourné lorsque cette équipe de fouineurs numériques serait tombée sur un os de 300 millions de dollars, à la fin de l’année dernière. Des faits qui révèleraient la manipulation volontaire du cours de certaines cryptomonnaies – comme le YGG et au moins 6 autres – par une importante société de trading du nom de DWF Labs. Oups…

Vous aimeriez conjuguer cryptomonnaies avec investissement immobilier ?
<strong>Découvrez RealT</strong>
Découvrez RealT

Binance et DWF trading démentent en cœur

Suite à cette révélation de wash trading embarrassante, Binance aurait diligenté une enquête… sur l’équipe de surveillance et les preuves apportées. Avec comme résultat, une semaine plus tard, le licenciement du responsable de cette découverte. Et, dans la foulée, le rejet de sa demande de suppression du compte de la société impliquée de sa bourse.

Des faits réapparus en cette fin de semaine, face auxquels la plateforme Binance rejette toute forme de participation ou de responsabilité.

« Binance rejette catégoriquement toute affirmation selon laquelle son programme de surveillance du marché aurait permis des manipulations sur sa plateforme. Nous disposons d’un cadre de surveillance du marché robuste qui identifie et prend des mesures contre les abus de marché. Tous les utilisateurs qui enfreignent nos conditions d’utilisation sont exclus. »

Porte-parole de Binance

Pourtant, la société DWF Labs avait déjà été épinglée en décembre de l’année dernière pour des faits similaires. Notamment en offrant à ses clients la possibilité de créer des « volumes artificiels » pour leur garantir des bénéfices conséquents. Mais, bien évidemment, tout cela est ardemment démenti par les intéressés :

« Nous avons remarqué qu’un article récent contient de nombreuses allégations que nous considérons comme infondées et qui ne représentent pas fidèlement nos pratiques commerciales éthiques. »

DWF Labs

Tempête dans un verre d’eau, ou véritable opération organisée de wash trading à grande échelle mise à jour ? Quoi qu’il en soit, la plateforme Binance affirme avoir exclu près de 355 000 utilisateurs au cours des 3 dernières années, pour un volume d’échange total de 2,5 milliards de dollars. Le tout suite à des violations avérées de sa politique interne. Mais cela n’explique toujours pas pourquoi la structure DWF Labs est passée entre les mailles de ce filet, surtout après un signalement explicite. La suite au prochain épisode…

Vous avez la passion des cryptos, et vous aimeriez faire grandir votre patrimoine immobilier ? La tokenisation peut vous permettre de générer un rendement régulier basé sur des biens immobiliers réels sans les inconvénients d'une rente locative
<strong>Découvrez RealT</strong>
Découvrez RealT

Hugh B.

Passionné depuis de nombreuses années par l’univers décentralisé des cryptomonnaies et le développement du Web3 j’attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Je suis également un auteur publié.

Recevez un condensé d'information chaque jour