Au Canada, Binance aux prises avec le régulateur canadien

Finalement, on ferme ?  Binance (BNB) finira-t-il par abandonner ses ambitions d’expansion à l’international, las des bâtons que les régulateurs mettent dans ses roues ? Ce régulateur de L’Ontario fait passer une mauvaise fin d’année aux clients de la bourse.

Binance en Ontario : interdiction confirmée par le régulateur canadien

La Commission des valeurs mobilières de l’Ontario (CVMO) a informé dans un communiqué du 30 décembre 2021, que « Binance n’est pas enregistré » en vertu de sa loi sur les valeurs mobilières. La bourse n’est donc pas autorisée à proposer « la négociation de produits dérivés ou de valeurs mobilières aux personnes ou aux entreprises » résidents dans cette province du Canada.

Les utilisateurs de Binance en Ontario avait pourtant reçu un message plutôt rassurant de l’exchange quelques jours auparavant. La bourse y mettait en avant l’enregistrement de sa branche canadienne en tant que fournisseur de services monétaires auprès de FinTrac, l’autorité anti-blanchiment du Canada.

Binance a précisé à ses utilisateurs qu’ « il n’est pas nécessaire pour les utilisateurs ontariens de fermer leurs comptes d’ici le 31 décembre 2021 ». L’exchange a ainsi modifié le fond de son message de juin 2021, demandant aux clients concernés de fermer leurs positions actives d’ici fin 2021. Le CVMO avait émis à l’époque, des restrictions contre les bourses de cryptomonnaies centralisées proposant des produits dérivés, comme Binance mais également Poloniex, ByBit et KuCoin.

Le régulateur canadien a donc tenu à travers son récent communiqué, à mettre les points sur les i, quitte à faire prendre une douche froide aux clients ontariens de Binance, que la tempête réglementaire dans cette province canadienne est loin de s’être calmée pour la bourse.

>> Jouez la sécurité, achetez vos cryptomonnaies sur la référence des exchanges crypto FTX <<

Cryptomonnaies et décentralisation : une utopie dans le monde réel ?

Le souhait initial de Binance d’adopter pour son fonctionnement, une mode d’organisation décentralisée, sans siège social et sans frontières, se heure à la réalité du terrain. Les bourses de cryptomonnaies, peuvent certes techniquement offrir facilement leurs services à une clientèle mondiale connectée grâce à leur plateforme en ligne. Elles doivent cependant franchir les barrières réglementaires par pays, et même par Etat ou province dans les pays adoptant un régime fédéral.

Les cryptomonnaies soufflent peut-être un vent de liberté, mais les entreprises cryptos restent emprisonnées d’un système qui souhaite toujours les enchainer au nom de principes vertueux sur le papier, comme la protection des investisseurs ou la lutte contre le financement de toutes activités criminelles.

Si le vent froid hivernal canadien ne semble pas être recommandé pour le moment pour la santé de Binance et de ses clients ontariens, le vent chaud du moyen orient souffle un espoir de victoire réglementaire pour la bourse.

Que vous soyez fan de bitcoin, de l’éther, ou de toutes autres cryptos, retrouvez toutes les cryptomonnaies stars du Marketcap sur FTX, la plateforme crypto de référence. Inscrivez-vous sans attendre sur FTX et bénéficiez d’une réduction à vie sur vos frais de trading (lien affilié, voir conditions sur site officiel)

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour