Piratage : les données utilisateurs de l’exchange brésilien Atlas Quantum ont été exposées

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Alors que l’attaque des 51 % est la pire éventualité qu’une blockchain puisse subir, pour les plateformes d'échange cryptos, le piratage des comptes de ses clients, ou pire, des wallets comprenant d’importantes sommes en cryptomonnaies, peuvent signer leur arrêt de mort, comme pour le sinistre cas Mt. Gox. Et c’est justement le genre de mésaventures que vient de subir Atlas Quantum, une plateforme d'échange brésilienne.

Piratage d’Atlas Quantum ce samedi 25 août

C’est via une annonce Facebook et une déclaration de Rodrigo Marques, CEO d’Atlas Quantum, que plusieurs détails ont été donnés :

Atlas-Quantum« Nous avons appris samedi matin [25 août] qu’un incident de sécurité impliquant la fuite de données de nos clients s’était produit. Nous menons une enquête avec notre conseiller en sécurité informatique pour comprendre plus en détail l’incident et nous coopérerons avec les autorités compétentes. Nous tenons à souligner que ce n’est pas un vol de bitcoins en garde ou une violation de nos comptes d’échanges. Cependant, notre clientèle a été exposée. Au moment de l'incident, nous avons pris des mesures immédiates pour protéger la base de données et pour que les mots de passe et les clés privées restent chiffrés. Nous surveillons les comptes concernés et travaillons pour avoir une protection supplémentaire contre la fraude. Certaines fonctionnalités de la plateforme ont été temporairement désactivées, à titre de précaution, car nous devons assurer la sécurité. »

264 000 utilisateurs exposés

C’est ainsi les 264 000 utilisateurs de l’exchange qui auraient eu des données de leur compte exposées aux yeux des pirates informatiques.

La plateforme Atlas Quantum détiendrait en réserve 792 BTC (plus de 5 millions de dollars) selon CoinGeek, et ce sont 14 500 comptes utilisateurs, avec au total 5 813 BTC (près de 40 millions de dollars), qui auraient été affectés par l’attaque informatique.

Les données volées comprendraient les noms, numéros de téléphone, adresses e-mail et les soldes des comptes. Mais, comme indiqué dans le communiqué ci-dessus, l’exchange a déclaré que les mots de passe et les clés privées relatives aux utilisateurs n’avaient pas été affectés.

Comme le rappelle Coinspeaker, le nombre croissant de piratages, et de tentatives, montre que ces plateformes d’échanges de cryptomonnaies deviennent des cibles de premier plan pour les hackers.

En effet, en remontant simplement au mois dernier, en juillet, c’est l’exchange décentralisé (DEX) Bancor, basé en Suisse, qui s’était fait pirater l’équivalent de 23 millions de dollars en cryptoactifs. Même si 10 millions de $ avait été récupérés rapidement après ce hack, toujours reste-t-il qu’il y a peu de chances que les attaques diminuent, surtout que pour le moment les cours des cryptomonnaies ne sont pas euphoriques. À croire que les hackers eux aussi pensent que les cryptos vont repartir à la hausse ! Mais une telle hausse des cours ne risquera pas d’arranger les affaires des exchanges en matière de cybersécurité, bien au contraire.

[es_tradingview symbol=”btcusd” interval=”D” height=”350″ colors=”Light”]

Sources : CoinSpeaker ; CoinGeek ; Facebook || Image from Shutterstock

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER