Kraken

Kraken quitte le Japon

Le Japon est connu pour être particulièrement ouvert au sujet des cryptomonnaies. Pourtant Bloomberg nous apprend que Kraken, une des principales plateforme d’échange au niveau mondiale, a pris la décision de fermer ses services aux résidents du pays.

Kraken semble avoir été victime du durcissement de la réglementation japonaise entamé suite au piratage de Coincheck. Kraken permettait depuis octobre 2014 aux Japonais de trader sur sa plateforme, mais ne possédait toujours pas de licence. Elle mettra fin à ses opérations fin juin.

“Suspendre les services pour les résidents du Japon nous permettra de mieux concentrer nos ressources pour progresser dans d’autres zones géographiques. […] Il s’agit d’une suspension de service qui n’affecte que les résidents du Japon et n’a pas d’impact sur les services pour les citoyens japonais ou les entreprises domiciliées à l’extérieur du Japon.”

Cette décision ne devrait ni impacter le chiffre d’affaires de Kraken, ni le trading au Japon. Même si on peut supposer que la plupart des 3.5 millions de traders échangent également contre USD, c’est Bitflyer qui domine le trading contre JPY.

japon-kraken-sortie-1

Bitcoin-trading-volume-1

Sources : Bloomberg || image from Shutterstock.com

Restez connecté à l'actualité
Qui d'autre veut recevoir un résumé de l'actualité des dernières 24h chaque matin ?
PARTAGER
Juriste de formation, je pense que les concepts qui sous-tendent les cryptomonnaies peuvent véritablement changer le monde. Les cryptomonnaies sont des innovations de ruptures dans tous les domaines - technologique, politique et économique - et c’est avec fierté que je participe à leurs démocratisations au travers du JournalduCoin.com

5 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.