Baseline Protocol Ethereum

Ethereum : le testnet du hardfork Istanbul prévu pour le 2 octobre

Trading du CoinTrading du Coin
0
(0)

La date du 2 octobre a été choisie pour le déploiement du testnet du hardfork Istanbul. Cet événement fait notamment suite à l’audit concluant du nouvel algorithme ProgPow, devant être intégré lors de ce hardfork.

Une date pour le tesnet du hardfork Istanbul

Initialement prévu pour septembre 2019, puis finalement repoussé à cause d’un trop grand nombre d’EIP (Ethereum Improvment Proposal) soumis, il semblerait que le hardfork Istanbul doive être lancé sur sa version de test (testnet) le 2 octobre 2019. Cette date reste indicative à un ou deux jours près, puisque le hardfork a été acté en fonction d’une hauteur de blocs, et pas d’une date à proprement parler.

Cette fois-ci, certains développeurs Ethereum ont jugé préférable d’attendre avant de déterminer une date pour le lancement d’Istanbul sur le mainnet – même si les prévisions initiales prévoyaient un déploiement autour courant 2020.

Cliquez ici pour devenir développeur Ethereum

Ne voulant pas mettre la charrue avant les boeufs, il leur a semblé souhaitable d’étudier attentivement les retours du futur testnet, comme l’a expliqué E.G. Galano, responsable de l’infrastructure chez Infura :

“Une des leçons à tirer du précédent hardfork Byzance est que nous ne devrions pas essayer de régler les dates des hardfork du testnet et du mainnet en même temps”, E.G. Galano.

Sur les 30 EIP soumis à la communauté de développeurs, seuls six ont été sélectionnés pour intégrer la prochaine “mise à jour” Istanbul. Huit autres ont été mis à l’étude pour être inclus dans un hardfork futur, nommé Berlin.

ProgPOW déclaré apte

Un des éléments déterminants aura été l’attente d’un feu vert concernant la proposition dite ProgPow. 

Pour rappel, ProgPow est une modification de l’algorithme de minage d’Ethereum, présenté dans l’EIP 1057. Celui-ci vise à rendre Ethereum résistant aux machines de minages de type ASIC. L’objectif principal de cette modification est de décentraliser davantage le processus de validation des blocs d’Ethereum, en le rendant plus accessible avec la revalorisation du minage par carte graphique. Pour autant, des critiques s’étaient faites entendre à son propos au sein de la communauté.

L’entreprise Least Authority s’étant chargé de réaliser un audit de cette solution l’a récemment déclaré sûre – mais avec quelques réserves. Si sur le fond ProgPOW est considéré comme viable, son efficacité sur le moyen à long terme est fortement questionné par l’audit, aussi bien sur les plans logiciel que matériel. Affaire à suivre donc.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

2 Commentaires

    • Bonjour Yann,
      Nos expériences personnelles respectives sur le marché crypto nous ont appris à ne jamais faire de pronostics hasardeux sur le cours d’une crypto suite à une news qui la concerne. 🙂 On ne s’aventurera pas à te répondre, malheureusement, car nous n’en savons rien !
      Bonne journée à toi, A+

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici