Ethereum : la blockchain la plus sollicitée de 2022 ?

Ethereum, le grand gagnant de 2022 – Le précédent bullrun a permis à des milliers de personnes de découvrir et de se familiariser avec les cryptomonnaies. Néanmoins, toutes ne font pas l’objet du même intérêt. Une analyse de ce qui se passe on-chain nous permet d’identifier les blockchains canalisant le plus d’attention.

Retour sur les tendances de 2022 via l’analyse on-chain

L’année 2022 vient de se clôturer. Ainsi, de nombreux chercheurs ont entrepris des analyses rétrospectives permettant d’identifier les différentes tendances de l’année passée.

C’est le cas de Tripoli, chercheur indépendant, qui a publié un rapport complet basé sur des analyses on-chain de différentes blockchains.

Ethereum : en tête sur l’utilisation

Dans un premier temps, Tripoli a souhaité identifier la blockchain ayant attisé le plus d’intérêt en 2022. Pour ce faire, il a mesuré la demande vis-à-vis du blockspace, à savoir la quantité d’information stockée dans chaque bloc.

Pour mesurer cette demande, Tripoli s’est basé sur les frais dépensés par les utilisateurs sur chaque blockchain en 2022. Ainsi, Ethereum arrive largement en tête en comptabilisant 80 % des frais dépensés sur les blockchains majeures. 

Au total, 4,3 milliards de dollars ont été dépensés en frais sur Ethereum en 2022. Loin derrière, nous retrouvons la BNB Chain avec 745 millions de dollars. Bitcoin quant à lui ne comptabilise que 141 millions de dollars et se positionne à la 4e place derrière le réseau Tron.

« La domination des chaînes à smart contract est encore plus évidente, la Smart Chain de Binance représentant 80 % des frais restants (après Ethereum), tandis que les plus grands modèles de transfert simple (Bitcoin, Dogecoin et Litecoin) ne représentent que des frais négligeables en comparaison. »

Frais dépensés par les utilisateurs par blockchains en 2022.
Frais dépensés par les utilisateurs par blockchains en 2022.

« Sans adoption significative des monnaies numériques à l’échelle mondiale, la demande reste concentrée sur l’infrastructure de la blockchain et les applications relatives aux actifs numériques. »

>> Vous préférez garder vos ETH à l’abri ? Choisissez un portefeuille Ledger (lien commercial) <<

Les tendances de 2022 sur Ethereum

Le réseau Ethereum a été au cœur de nombreuses narratives depuis son lancement. En 2022, les NFT ont été la plus grande tendance d’Ethereum en étant à l’origine d’en moyenne 35 % des frais dépensés sur le réseau.

Différentes tendances sur Ethereum au fil des années.
Différentes tendances sur Ethereum au fil des années.

De son côté, Tripoli prédit que les NFT continueront d’être au cœur de l’attention en 2023. Néanmoins, cette attention va se déplacer des NFT artistiques aux NFT focalisés sur l’utilité comme les NFT d’authentification.

De leur côté, la consommation de gas sur le L1 par les L2 pourrait stagner en 2023, notamment suite au déploiement de l’EIP 4844, qui vise à réduire drastiquement leur consommation.

Le cas de Tron

Le cas de la blockchain Tron est intéressant à explorer. En effet, malgré une quasi-absence de la blockchain dans l’intérêt communautaire, celle-ci est tout de même témoin d’une activité florissante.

Cette activité est principalement due à l’utilisation du réseau comme vecteur de transfert d’USDT. En effet, alors que des blockchains comme Ethereum présentent des frais trop importants pour les transferts de petites sommes d’USDT, Tron a su tirer son épingle du jeu en disposant de frais bien inférieurs. 

Ainsi, alors que les revenus générés par les frais sur les différentes blockchains ont varié au cours de l’année, ceux de Tron sont restés relativement stables. 

Frais mensuels moyens par blockchains.
Frais mensuels moyens par blockchains.

Layer 2 : la prochaine grande tendance des cryptos

Bien que de nombreux acteurs de l’écosystème prédisaient un essor important des solutions de seconde couche en 2022, ces dernières n’ont pas encore eu l’engouement escompté.

Tripoli a identifié 3 causes à ce phénomène : 

  • Les plateformes échanges ont pris beaucoup plus de temps que prévu pour intégrer les L2 ;
  • Les frais sur les L1 ont chuté de manière significative, ce qui a réduit l’intérêt des L2 ;
  • La transition vers le proof of stake a pris le pas sur le déploiement de mises à jour favorisant les L2, comme protodanksharding.

Néanmoins, la part des frais consommés par les layers 2 sur Ethereum n’a cessé de croître. De surcroît, l’utilisation des layers 2 continue d’augmenter à mesure que les transactions natives sur Ethereum chutent.

Évolution des layer 2 face aux transactions natives sur Ethereum.
Évolution des layer 2 face aux transactions natives sur Ethereum.

Layer 2 : une solution pour Bitcoin ?

Évidemment, les solutions de seconde couche ne sont pas exclusives à Ethereum. En effet, cette thèse a d’abord vu le jour sur Bitcoin avec le déploiement du Lightning Network. Malheureusement, celui-ci peine toujours à prendre de l’ampleur.

Ainsi, dans son rapport, Tripoli émet l’hypothèse selon laquelle les solutions de seconde couche pourraient également aider le réseau Bitcoin sur plusieurs aspects.

« À terme, si le Lightning Network parvient à s’imposer et à développer des applications décentralisées, il contribuera grandement à rectifier le déclin de la demande d’espace de bloc sur Bitcoin. »

Quoi qu’il en soit, l’année 2023 promet d’être pleine de rebondissements pour l’écosystème des cryptomonnaies. Espérons cependant que la gangrène que représentent les hacks et autres arnaques ne continue pas de prendre de l’ampleur. Pour cela, il est primordial que les utilisateurs redoublent de vigilance dans la protection de leurs cryptomonnaies.

Pour conserver vos cryptos, rien ne vaut un wallet Ledger. Les Nano S et Nano X procurent sécurité et facilité d’utilisation. En effet, ils sont compatibles avec l’immense majorité des cryptos et des réseaux. Ils constituent une alternative absolument essentielle à tous les exchanges qui proposent de conserver vos avoirs à votre place. Rappelez-vous, “Not your keys, not your coins” (lien commercial) !

Renaud H.

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, passionné de cryptos depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Recevez un condensé d'information chaque jour