Retour à l’envoyeur pour Ethereum – eth.link appartient de nouveau à l’ENS

Boomerang – L’Ethereum Name Service (ENS) réussit à reprendre possession de l’eth.link, après que le nom de domaine ait changé plus d’une fois de propriétaire.

Il était passé d’une main à l’autre. Et il aura fallu passer par un juge, mais True Names Ltd, qui est la société mère de l’Ethereum Name Service, est finalement parvenu à reprendre le contrôle du nom de domaine eth.link.

Dans une plainte déposée le 9 septembre dernier à la Cour de district pour le district de l’Arizona aux États-Unis, True Names Ltd accusait GoDaddy d’avoir violé le contrat d’enregistrement du nom de domaine eth.link.

GoDaddy aurait considéré à tort, que le nom de domaine était expiré et l’avait vendu à tiers. Eth.link a trouvé preneur auprès de Dynadot, qui l’a par la suite revendu à l’agrégateur DeFi Manifold Finance.

>> Votre cœur bat la chamade pour Ethereum ? Inscrivez-vous sur Binance (lien commercial) <<

Retour à la maison : une victoire judiciaire (peut-être) temporaire pour l’ENS

True Names a donc dû entamer les démarches judiciaires nécessaires, pour pouvoir reprendre possession du nom de domaine. Récemment, le fondateur d’ENS, Nick Johnson, parlait d’une victoire dans « la plainte contre GoDaddy, le tribunal ayant accédé à notre demande d’injonction préliminaire ».

Ethereum Name Service reprend possession de l'eth.link
Publication de l’Ethereum Name Service – Source : Twitter

Nick Johnson soulignait également que le tribunal avait ordonné la restitution d’eth.link à True Names. Une déclaration qui va dans le sens de la décision du juge. En effet, ce dernier exige le transfert immédiat de « la propriété du domaine aux plaignants ».

Néanmoins, ces propos de Nick Johnson contrastent avec ceux du fondateur de Manifold Finance, Sam Bacha. Il a laissé entendre un autre son de cloche. Les DNS seraient encore sous séquestre conformément à l’injonction, et que dans ce cadre, ils n’auraient pas été transférés à True Names.

À ces détails techniques qui noient le poisson pour nuancer la victoire de True Names, Nick Johnson a réagi. Il a ainsi confirmé qu’eth.link a été restitué intégralement à l’entreprise, « en attendant l’issue de l’affaire judiciaire ».

Pour autant, il n’écarte pas la possibilité d’un « futur litige » entre GoDaddy ou d’autres acteurs, mais en attendant, Nick Johnson insiste sur l’essentiel : « pour le moment, il nous est vraiment rendu ».

Eth.link est utilisé comme une passerelle pour accéder à une adresse ENS avec l’extension .eth, ces noms de domaines Ethereum dont le nombre a franchi la barre de 2 millions, au mois d’août de cette année.

Vous êtes en droit de ne rien comprendre à la tendance des ENS. En revanche, ne pas vous intéresser à Bitcoin est impardonnable ! N’attendez plus pour préparer l’avenir. Inscrivez-vous sur la plateforme Binance, LA référence absolue du secteur (lien commercial).

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour