Ethereum : les mineurs s’en mettent plein les poches, Bitcoin à la traîne

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Les frais récoltés sur le réseau Ethereum surpassent ceux du réseau Bitcoin depuis 30 jours. Pour certains, cette hausse est synonyme d’adoption de l’écosystème, mais la cause pourrait être tout autre.

ATH des frais sur Ethereum

Cela fait maintenant plusieurs semaines que les frais sur Ethereum ne cessent d’augmenter. Si bien que le réseau Ethereum comptabilise plus de frais perçus que le réseau Bitcoin, et ce, depuis 30 jours consécutifs. C’est une grande première pour le réseau de la DeFi.

Évolution des frais entre Bitcoin (rose) et Ethereum (vert)

Ainsi, sur les 30 derniers jours le réseau Ethereum a collecté en moyenne 800 000 $ de frais quotidiennement. Le Bitcoin, quant à lui, en a collecté moitié moins.

DeFi ou Ponzi ?

Pour certains internautes, comme Anthony Sassano, ce “Flippening” des frais de réseau démontre une plus grande demande sur Ethereum que sur Bitcoin :

« C’est simple : il y a une plus grande demande pour utiliser l’espace de bloc d’Ethereum que celui de Bitcoin »

Cette demande grandissante serait principalement alimentée par l’écosystème DeFi, et plus particulièrement le phénomène de yield farming engrangé par le liquidity mining de Compound et Balancer.

Il est vrai que cette justification peut laisser rêveuse : la DeFi d’Ethereum serait finalement en train de se démocratiser ? Pas si sur…

Dans un premier temps, le montant des frais perçu sur Ethereum a été grandement faussé par les 3 transactions comptabilisant 2310 ETH de frais de gas, dans le cadre du hack d’une plateforme d’échange sud-coréenne.

Dans un second temps, ces frais pourraient effectivement indiquer la démocratisation d’Ethereum, mais pas pour les bonnes raisons.

En effet, plusieurs Ponzi sont extrêmement actifs sur la blockchain Ethereum. Par exemple, l’application décentralisée qui attire le plus d’utilisateurs sur Ethereum, Forsage, relève vraisemblablement du Ponzi. Et pourtant, cette dernière est à l’origine de 11,47% de l’usage en gas quotidien. Il en va de même pour le projet MMM, qui aussi aussi un Ponzi évoluant sur Ethereum.

Deux principales dapps d’Ethereum, les Ponzi Forsage et Million Money – Source : DappStats.

L’utilisation à outrance de la bande passante d’Ethereum par un nombre réduis de projet, pour la pluspart relevant d’arnaque, a une incidence directe sur les frais de gas. Un problème qui pourrait bientôt être relégué au rang de mauvais souvenir, avec l’expansion des solutions de seconde couche, qui vise à apporter la scalabilité sur le réseau Ethereum. 

Renaud H.

Auteur

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017- 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER