Symbiosis Finance, la DeFi de toutes les blockchains : comment chasser les meilleurs rendements en cryptomonnaies ?

De nouvelles solutions dédiées à la finance décentralisée émergent chaque jour. Alors, si vous êtes fan de cette DeFi et adepte des rendements en cryptomonnaies, vous serez heureux d’apprendre qu’il n’y a pas que les plateformes dédiées à une cryptomonnaie unique dans la vie : voici venir le futur multichain, où vos crypto-actifs peuvent transiter d’une blockchain à une autre, à la recherche des meilleurs placements. Aujourd’hui, explorons ensemble le protocole Symbiosis !

Cet article n’est pas sponsorisé : il s’inscrit dans mes expérimentations spontanées sur la DeFi multichain, menées de façon totalement degen.

Symbiosis Finance : l’agrégateur de liquidités du futur

A quoi sert Symbiosis Finance ?

Grâce à Symbiosis Finance et à sa version beta enfin disponible, il est désormais possible de transférer vos liquidités à travers toutes les blockchains compatibles avec la machine virtuelle d’Ethereum (EVM). Naturellement, vous restez maître des vos crypto-actifs du début à la fin du processus, et c’est tout l’intérêt de la solution offerte par Symbiosis.

Dans la pratique, ces transferts faciles vous permettront d’abord d’interagir avec les protocoles de votre choix sur les différentes blockchains qui constituent désormais l’écosystème DeFi. Mais pas seulement : en effet, Symbiosis propose également certains pools de liquidité inter-chaînes, offrant des rendements théoriques très attractifs (même si nous mettrons un petit bémol à ce propos un peu plus tard).

Symbiosis est développé par une équipe expérimentée de développeurs et soutenu par certains des plus grands noms de l’industrie crypto (comme Binance Labs, Spartan Capital ou encore Dragonfly Capital).

Alors, dans les faits, Symbiosis, comment ça marche ? Explications en images !

Comment fonctionne Symbiosis Finance ?

Le protocole Symbiosis repose sur 3 couches : son interface utilisateur (front-end), son moteur à liquidités cross-chain, et un réseau de relayeurs.

Symbiosis repose sur tout une architecture technique de pointe, lui permettant d'être un véritable pont entre toutes les blockchains du monde.
L’architecture technique du protocole Symbiosis

Le front-end correspond à l’interface web proposé aux utilisateurs du protocole. À ce niveau, l’utilisateur soumet ses transactions, les routes optimales pour ces transferts sont calculées, et finalement l’utilisateur peut valider lesdites transactions.

Le moteur à liquidités cross-chain est un ensemble de smart contracts. Chaque blockchain supportée par Symbiosis possède son jeu de smart contracts, qui permet de gérer les pools de liquidités, via des mécanismes de routage. C’est en passant par ces pools que Symbiosis permet aux utilisateurs de faire transiter leurs actifs d’une blockchain à l’autre.

Enfin, le réseau des relayeurs est un réseau de nœuds pair-à-pair et décentralisé. Ces nœuds reçoivent les événements émis par le moteur à liquidités pour les différentes blockchains. Ils sont responsable du consensus final permettant de soumettre les transactions aux différents blockchains impliquées.

Redécouvrez notre analyse fouillée de la machinerie Symbiosis Finance >>

Comment utiliser Symbiosis Finance : le tutoriel complet

Maintenant que vous êtes au point en ce qui concerne l’aspect technique de Symbiosis Finance, passons à la pratique ! Que peut-on faire précisément avec Symbiosis ? Dans l’univers de la finance décentralisée et des transferts d’actifs cross-chain, un utilisateur est souvent confronté à un certain nombre de difficultés : frais délirants, obligations de passer par plusieurs fournisseurs de wallets différents, outils et protocoles pas vraiment pensés pour faciliter l’expérience… Symbiosis Finance veut changer cela : vous pourrez donc swapper à l’envi vos cryptomonnaies entre toutes les blockchains compatibles avec l’EVM d’Ethereum. A vous donc les transferts entre Ethereum, Avax, BNB et Polygon… pour le moment !

Mais vous pourrez également faire du farming et fournir de la liquidité sur des pools spécifiques, vous incitant à fournir au protocole des actifs afin de permettre ces swaps bien pratiques.

Prêts à tester l’outil Symbiosis ? C’est parti !

Comment faire des swaps entre différentes blockchains avec Symbiosis

Pour commencer, rendez-vous sur Symbiosis Finance, et connectez votre wallet en cliquant sur le bouton « Connect Wallet » en haut à droite. Choisissez alors le wallet que vous voulez utiliser : j’utiliserai personnellement mon wallet MetaMask habituel, mais vous pouvez par exemple vous rabattre sur le sympathique XDEFI dont nous avons déjà parlé dans nos colonnes.

Connexion du wallet de votre choix à Symbiosis Finance

Rendez-vous ensuite sur l’onglet « Swap » afin de choisir vos actifs à échanger l’un contre l’autre, ou bien les actifs à faire transiter d’une blockchain à l’autre. Sélectionnez la blockchain d’origine de la cryptomonnaie à échanger, et celle du réseau de celle que vous souhaitez récupérer (ou bridger). L’intérêt de Symbiosis est de centraliser en une interface et avec un wallet unique toutes vos opérations : MetaMask vous proposera d’ajouter les différents réseaux BNB, Polygon et AVAX automatiquement à la volée lorsque vous voudrez interagir avec au sein de Symbiosis.

Choisissez vos blockchains impliquées et les jetons à échanger sur Symbiosis Finance

Dans mon cas et pour ce tutoriel où je vais farmer une version synthétique de l’USDC d’Ethereum sur la blockchain BNB, je vais réaliser un Bridge. Mettons que je veuille transférer 67 USDC d’Ethereum vers la blockchain BNB, pour obtenir la version synthétique de l’USDC sur BNB proposée par Symbiosis (le sUSDC), il me suffit de sélectionner les deux actifs pour me voir proposer de bridger mes actifs. Le transfert me coûtera 1$ de frais sur la somme totale, auxquels s’ajouteront les frais de gas d’Ethereum au moment de la réalisation de mon bridge (13$ en ETH lors de la réalisation de ce tutoriel).

Echangez vos crypto-dollars USDC depuis la blockchain Ethereum vers la blockchain BNB, avec Symbiosis

Une fois la transaction soumise et validée dans mon MetaMask, ne me reste plus qu’à attendre la confirmation on chain du côté d’Ethereum, puis l’envoi des sUSDC sur ma même adresse mais sur la blockchain BNB.

Une fois validée, attendez que la transaction soit confirmée et que vos sUSDC vous soient versés sur la blockchain BNB.

Pour limiter les dépenses en gas et en frais, privilégiez donc un envoi unique de la totalité de la somme que vous prévoyez d’échanger ou d’allouer à un pool Symbiosis. On chain, vous ne tarderez pas à voir l’échange effectif :

Des crypto-dollars USDC envoyés depuis Ethereum
Envoi de 519 USDC depuis Ethereum vers la blockchain BNB
Les mêmes crypto-dollars reçus sur la blockchain BNB
Réception des 518 USDC sur la blockchain BNB

Une petite chose cependant : gardez en tête que des frais seront à payer des deux côtés de l’opération à un moment ou à un autre : conservez donc toujours un peu d’ETH et de BNB (dans ce cas précis) pour ne jamais être limité dans vos opérations inter-chaînes.

Et maintenant que vous savez swaper et bridger vos crypto-monnaies avec Symbiosis, passons à la seconde étape : le farming sur des pools de stablecoins !

Comment faire du farming multi blockchains avec Symbiosis

Rendez-vous dans l’onglet Pools pour choisir où vous souhaitez vous positionner. Vous constaterez que vous les pools de liquidité proposés sont basés sur des stablecoins : le rendement promis (même s’il sera factuellement variable) vous sera donc versé en crypto-dollars, même si leur forme variera selon votre choix.

Pour ce tutoriel, j’ai donc décidé de me positionner sur le pool BUSD/sUSDC, promettant un rendement théorique de 2010% d’APY.

Choisissez sur quel pool de liquidité vous positionner : BNB, Ethereum, Avalanche, Polygon, vous n'aurez que l'embarras du choix !
Le menu général de sélection des pools de liquidité de Symbiosis

Choisissons le pool de stablecoins BUSD/sUSDC et effectuons un dépôt de BUSD et de sUSDC :

Sélectionnez le pool BUSDC/sUSDC et déposez-y de la liquidité crypto

Confirmons la transaction proposée afin d’effectuer notre dépôt :

Confirmez le dépôt de vos crypto-actifs pour recevoir vos jetons de liquidité (LP tokens).

MetaMask va s’ouvrir, nous proposer de passer sur la blockchain BNB si nous n’y sommes pas déjà, et demander notre validation pour envoyer les jetons en question, contre des frais faibles :

Validez la transaction depuis MetaMask

Quand la transaction sera validée, nous recevrons nos jetons de liquidité (LP tokens), représentant notre part de la liquidité totale du pool BUSD/sUSDC.

Attendez que la transaction soit minée puis que les LP tokens vous soient versés

Nous pourrons ensuite constater le nombre de jetons du pool que nous détenons réellement (ici, 698,702).

Visualisez votre investissement dans le pool BUSD/sUSDC
L’aperçu du pool BUSD/sUSDC une fois le dépôt effectué

Maintenant, laissez porter vos stablecoins et engrangez tranquillement vos rendements !

Comment récupérer vos rendements en quelques clics

Revenez quelques jours plus tard, et vous devriez pouvoir retirer tout ou partie de vos jetons : vos rendements uniquement, ou tout votre dépôt initial et les intérêts ! Dans le cas présenté ici, les frais de retrait ne seront pas très conséquents, puisque nous sommes sur la blockchain BNB.

Choisissez la répartition des jetons que vous voulez retirer (juste répartition entre du BUSD et du sUSDC, ou seulement l’un ou l’autre de ces stablecoins).

Ecran de retrait de la liquidité abondée dans les pools de Symbiosis

Confirmez que vous souhaitez recevoir vos stablecoins automatiquement.

Ecran de retrait des jetons initialement déposés ainsi que des intérêts éventuels

Validez la transaction dans MetaMask pour enclencher l’envoi de vos stablecoins.

La transaction validée, vous recevrez vos crypto-dollars

Symbiosis vous dira quand la transaction aura été confirmée et vos jetons envoyés !

Attendez que la transaction soit confirmée pour recevoir vos jetons

Et voilà ! Ne vous restera plus qu’à convertir éventuellement certains des stablecoins synthétique si vous souhaitez les récupérer plus tard sous une autre forme.

Les risques de Symbiosis Finance

Les hacks, pris très au sérieux par le projet

N’oubliez pas que le protocole Symbiosis Finance ressemble à tous les autres protocoles de la DeFi : les fonds alloués au protocole ne sont pas garantis, et si les rendements proposés sont attractifs, c’est qu’ils vous rémunèrent pour un risque que vous acceptez de prendre. Utiliser Symbiosis, c’est donc accepter que le protocole puisse éventuellement être la cible de hacks.

Pour autant, et à la différence d’un certain nombre de protocoles DeFi, Symbiosis Finance a pris le risque très au sérieux et s’est soumis à plusieurs audits de fond qui n’ont retrouvé aucune vulnérabilité critique et confirmé la solidité théorique du projet. Trois audits distincts ont été menés, par les références Omniscia, SlowMist et Zokyo.

L’impermanent loss, quand votre capital de départ fond au gré du marché

Précisons enfin, pour être complets, que le risque d’impermanent loss existe en théorie dès lors que vous allouez des fonds à des pools de farming : si la valeur d’un crypto-actif d’un côté de votre pool varie fortement à la hausse ou à la baisse par rapport à votre prix d’entrée dans le pool, vous pouvez subir une perte dit « impermanente »  avec la valeur de votre collatéral qui fondra partiellement. Dans la pratique, et tant que les pools proposés par Symbiosis se résumeront à des pools constitués exclusivement de stablecoins, vous ne devriez cependant pas être concernés par de l’impermanent loss – sauf dans l’éventualité normalement rarissime où l’un ou l’autre des stablecoins synthétiques utilisés par le protocole viendrait à perdre son arrimage au dollar.

Les rendements parfois fantaisistes des pools de liquidité

Les pools de liquidité de Symbiosis sont tous neufs, puisque le projet a lancé son mainnet beta seulement il y a quelques semaines. Vous pourriez donc être attirés par les rendements très juteux promis par les pools lors de votre arrivée, mais prenez garde : rappelez-vous que les fournisseurs de liquidité sont rémunérés à la fois par les frais prélevés sur les trades ayant lieu grâce au pool en question, et par une allocation supplémentaire artificielle distribuée pour vous attirer.

Le rendement proposé chute drastiquement en moins de 24 heures
24 heures après l’ouverture du pool et mon entrée pour ce tutoriel, le rendement a déjà chuté de moitié

Trois choses à retenir, donc :

  • Cette allocation supplémentaire (le yield) est souvent ce qui fait tout le sel de la récompense : elle ne durera pourtant pas,
  • A l’heure actuelle, très peu de liquidités sont bloquées dans les pools, et peu de swaps organiques ont lieu puisque le protocole a tout juste été déployé : les frais prélevés pour les trades seront donc très faibles comparativement au yield artificiel,
  • Les récompenses totales distribuées par un pool le sont en proportion de votre apport en liquidité par rapport au reste de la pool : votre rendement diminuera donc à mesure que d’autres apporteurs de liquidité se joindront à la fête.
Pool BUSD sUSDC qui continue de chuter
48 heures après l’écriture de ce tutoriel, le rendement continuait sa chute, proportionnellement aux liquidités déposées

Vous pourrez également constater que le virtual price du jeton de liquidité du pool augmentera avec le temps.

Le détail de la composition du pool BUSD/sUSDC
Le « virtual price » évolue avec les rendements délivrés par le pool

A l’heure actuelle, Symbiosis Finance ne fournit pas d’outil de suivi en temps réel de vos rendements, il faudra donc faire un petit calcul comparativement à votre nombre de jetons LP déposés pour avoir une idée de ces rendements.

Prêts à vous lancer corps et âme dans la DeFi inter-chaînes ? Alors nul doute que Symbiosis Finance et sa solution toute neuve vous intéresseront ! L’ensemble des blockchains dernière génération à portée de clics, et avec un wallet unique directement depuis votre MetaMask : d’aucuns y pensaient, Symbiosis l’a fait. Maintenant, à vous de voir si l’expérience est faite pour vous !

Les solutions comme Symbiosis facilitent l’accès à la finance décentralisée. Si l’exploration de ce nouveau territoire vous donne le tournis, placez vos investissements en pilotage automatique avec les solutions staking de Kucoin Earn. Inscrivez-vous maintenant pour profiter d’un revenu passif (lien affilié).

Grégory Guittard

CEO et directeur de publication du JDC, Bitcoin Bricoleur, Blockchain-sceptique. Je fais une allergie à la sacro-sainte Blockchain censée nous sauver tous, façon délire christique. La perspective d'un moyen de paiement pair-à-pair, décentralisé et non censurable (Bitcoin) est ce qui me semble réellement révolutionnaire dans la cryptosphère. Si j'ai écrit une énormité, n'hésitez pas à m'envoyer vos remarques et autres vociférations directement à [email protected]

Recevez un condensé d'information chaque jour