Pendant que Bitcoin souffre, les jobs crypto et Web3 ne connaissent pas la crise

Rescapés – Certains profils web3 continuent de susciter fortement l’intérêt des entreprises cryptos, bien que les marchés baissiers perdurent.

Juin 2022 : les développeurs web3 à l’abri de la tempête crypto

Alors que l’hiver crypto a secoué des géants du secteur, qui ont dû mettre à la porte une partie de leur personnel pour rester à flot d’un point de vue financier, d’autres déroulent à contrario le tapis rouge pour accueillir de nouveaux talents.

Dans son tweet du 14 juin dernier, la plateforme de mise en relation de développeurs web3 avec les entreprises cryptos, CryptoCareers, avait souligné que plusieurs de ses partenaires « sont toujours à la recherche de développeurs : Rust, Solidity, React, NodeJS ».

Pour illustrer un certain contraste dans le secteur, CryptoCareers rappelait alors que plusieurs bourses d’échanges de cryptomonnaies avait « annoncé de gros licenciements récemment », avançant les taux de renvoi de 18 %, 10 %, 5 %, 20 %, pour respectivement Coinbase, Gemini, Crypto.com, et BlockFi.

>> Le JDC vous offre 100 places à -50% pour la Binance Blockchain Week avec le code Paris50JournalDuCoin (lien commercial) <<

Juillet et août : des marchés toujours dans le rouge, la matière grise dans le vert

Les deux derniers mois, juillet et août, n’ont point vu le retour du beau temps sur les marchés et dans l’industrie crypto en général. La faillite de la bourse crypto Voyager Digital ou la banqueroute de Zipmex ne sont qu’un échantillon des actualités qui ont marqué récemment la dynamique du secteur.

Les marchés cryptos restent dans le rouge, avec une reprise qui se fait attendre. Pour donner la température, le prix du Bitcoin est revenu aux environs des 20 000 $, et montre des signes de fragilité qui pourraient le ramener bien en-dessous de ce niveau.

La situation ne s’est donc point améliorée depuis la mi-juin, mais elle n’empêche pas les entreprises cryptos de chasser certaines compétences qui demeurent essentielles, si elles souhaitent survivre jusqu’au printemps, pour croître durant l’été.

Compte tenu de ces enjeux, même Voyager Digital, qui croule actuellement sous une montagne de dettes, a demandé à la justice, l’autorisation de mettre en œuvre son plan de rétention, qui vise à retenir des collaborateurs clés au sein de l’entreprise, moyennant le paiement de primes se chiffrant en million de dollars.

Le ciel est toujours teinté de rouge, aux couleurs des chandeliers baissiers, mais les entreprises cryptos restent ainsi friandes de matière grise. Récemment, Kevin Gibson, fondateur de l’entreprise de recrutement crypto Proof of Search, a indiqué au media Cointelegraph, qu’il y avait « encore beaucoup de demande » pour des travailleurs dans des secteurs comme le GameFi, le métavers, « la finance décentralisée et les entreprises orientées NFT. »

En ces temps incertains pour l’industrie, la demande explose même pour ce métier du web3 essentiel à la survie des entreprises cryptos, qui sont prêtes à mettre sur la table, une rémunération plus qu’alléchante, pour les personnes qui disposent de cette compétence vitale.

Quand Bitcoin fait le yoyo, il est bon de rencontrer des experts du secteur crypto. Venez vous détendre à la Binance Blockchain Week les 14, 15 et 16 septembre 2022 à Paris ! Inscrivez-vous dès maintenant sur Binance. Le JDC vous offre 100 places à -50%. Appliquez le code Paris50JournalDuCoin lors de votre commande. Dépêchez-vous, il n’y en aura pas pour tout le monde ! (lien commercial).

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour