Fulcrum surprise

L’assurance DeFi Nexus Mutual fait ses premiers paiements suite aux attaques sur bZx

Trading du CoinTrading du Coin
4
(8)

DeFi is the new finance – Les protocoles de finance décentralisée continuent de se diversifier. Après les comptes épargnes et les protocoles de prêts, Nexus Mutual est un projet qui propose une assurance décentralisée sur la blockchain. Ce dernier vient de réaliser ses premiers paiements suite aux attaques menées sur le protocole bZx. 

Nexus Mutual

Nexus Mutual est un fournisseur d’assurance coopérative sur Ethereum, qui permet aux utilisateurs de se couvrir contre les risques liés aux smart contracts tels que les bugs ou attaques.

Nexus Mutual fonctionne grâce à un système de réserve partagée, où deux acteurs se rencontrent, à savoir les fournisseurs d’assurances et les assurés. Pour se protéger, les assurés doivent renseigner sur l’application de Nexus l’adresse du smart contract à couvrir, le montant de la couverture ainsi que la période de couverture.

À l’inverse, les fournisseurs d’assurances eux, peuvent déposer des ETH dans la pool d’assurance en échange d’un pourcentage d’intérêts.

Si une attaque venait à arriver, les assurés peuvent effectuer une demande de remboursement qui sera votée de manière décentralisée. Si celle-ci venait à être acceptée, l’assuré sera remboursé grâce aux ETH du pool commun.

Nexus Mutual Fonctionnement
Fonctionnement du système de vote de Nexus Mutual

Premiers remboursements décentralisés

Nous vous en parlions la semaine dernière, des petits malins ont trouvé un moyen d’exploiter le protocole bZx à leur avantage et de dérober un total d’un million de dollars en ETH en deux attaques, la première entraînant la perte de 360 000 $ et la seconde 645 000 $.

Après ces attaques, six membres ayant souscrit à des couvertures Nexus Mutual ont effectué des demandes de remboursement.

Nexus Mutual Claims

S’en est suivi un vote auprès des détenteurs de token NXM afin de déterminer si les demandes seront acceptées ou non. Ces derniers ont décidé de refuser la première demande, jugeant que dans le cas de bZx le smart contract n’avait pas eu de bug ou de fonctionnement non voulu.

Suite à un rapport explicatif publié par les équipes de bZx concernant les détails de l’attaque, il était clair que le smart contract avait effectivement fonctionné de manière inattendue. Cela à permis à deux utilisateurs de voir leur requête validée par les détenteurs de NXM et ainsi se voir rembourser les pertes de bZx. Cela fait de ces cas les premiers assurés dédommagés sur la blockchain.

Les risques concernant les smart contracts représentent la principale vulnérabilité des applications décentralisées sur Ethereum. La naissance de protocoles d’assurance représente une avancée fulgurante pour l’écosystème, en permettant aux investisseurs de mitiger les risques. 

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4 / 5. Nombre de votes : 8

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Poster un Commentaire

avatar