Monnaie Numérique de Banque Centrale au Venezuela – L’inéluctable chute à 0 du Bolivar digital

L’Histoire se répète(ra) – Depuis que l’Homme a inventé le concept de monnaie, les dirigeants de régimes en perdition ont toujours essayé de trafiquer la valeur de la monnaie. Même déjà les derniers empereurs romains mettaient moins d’or ou d’argent pur dans leurs pièces de monnaie. Passer des monnaies métalliques au papier-monnaie, puis de ce dernier à une version numérique de la monnaie, ne changera rien aux manipulations des États émetteurs. Le Venezuela sera-t-il le premier à nous le prouver ?

Venezuela : une monnaie fiduciaire divisée par 100 000 milliards

Comme disait déjà Voltaire en 1729 :

« Une monnaie papier, basée sur la seule confiance dans le gouvernement qui l’imprime, finit toujours par retourner à sa valeur intrinsèque, c’est-à-dire zéro. »

Nous pourrons sans doute bientôt dire exactement la même chose, en remplaçant « monnaie papier » par « monnaie numérique de banque centrale » (MNBC). Et c’est la Banque centrale du Venezuela qui a le plus de chances de permettre cette modernisation de la phrase de Voltaire.

Comme nous l’avions évoqué en août dernier, le régime vénézuélien voulait émettre un nouveau « bolivar digital ». C’est désormais chose faite, depuis ce 1er octobre. Cette nouvelle (nouvelle) monnaie fiduciaire nationale verra la disparition de 6 zéros par rapport à son prédécesseur, le bolivar souverain.

Comme le signale le journal sud-américain Todo Noticias, depuis 2008, c’est un total hallucinant de 14 zéros qui ont été retirés de la monnaie fiat vénézuélienne, avec une nette accélération de cette hyperinflation catastrophique ces dernières années.

Venezuela hyperinflation catastrophique dernière années
Reconversion monétaire au Venezuela – Source : Todo Noticias

>> Préparez le prochain bull run de Bitcoin en vous inscrivant dès maintenant sur la plateforme FTX <<

La MNBC ne sauvera pas de l’inflation

Étant donné l’immense perte de pouvoir d’achat qui accompagne l’écroulement d’une monnaie basée sur la seule confiance en son État émetteur, on ne peut que ressentir de la compassion pour les habitants du Venezuela.

Toutefois, le très probable (pour ne pas dire quasi inéluctable) déclin du bolivar digital qui s’annonce dans les prochains mois/années va permettre de prouver qu’une MNBC, ici émise par la Banco Central de Venezuela, n’a pas plus de valeur intrinsèque que toute monnaie fiat classique ayant existé.

Nous tenons le pari aujourd’hui que, malheureusement, cette banque centrale imprimera (pardon… numérisera) du bolivar digital autant qu’elle le voudra pour mener sa politique monétaire et que, comme toujours dans l’Histoire des monnaies inflationnistes, sa valeur tendra petit à petit vers zéro.

Comme le dollar US se déprécie également dans le temps, nous prendrons aussi Bitcoin (BTC) comme repère de la valeur du bolivar digital. Au 5 octobre 2021, la nouvelle monnaie vénézuélienne vaut 0,24 dollar ou 480 satoshis (0,00000480 BTC).

Nous nous retrouverons dans quelques mois, pour découvrir ensemble si, oui ou non, les MNBC ne sont pas tout autant soumises à l’inflation que les monnaies fiduciaires actuelles. Avec le traçage et la disparition de la confidentialité des transactions en cadeau bonus des MNBC.

Les monnaies fiat tendront vers 0, c’est ainsi. Et pendant ce temps, Bitcoin ne cessera de prendre en rareté et en valeur. Pour accompagner la révolution crypto, Inscrivez-vous sans attendre sur la plateforme d’exchange crypto de référence FTX et bénéficiez d’une réduction à vie sur vos frais de trading (lien affilié, voir conditions sur site officiel).

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour