La fin du paradis fiscal crypto au Portugal ? Bitcoin et les cryptomonnaies bientôt taxées

Pluie de taxesBitcoin (BTC) et ses cadets pourraient bientôt contribuer à remplir les caisses de l’Etat du Portugal. Le tout, au détriment des cryptophiles qui cherchent un refuge fiscal. Certaines personnalités politiques se frottent déjà les mains à l’idée de traire les investisseurs cryptos. D’autres comprennent l’ampleur du défi technique – ou de la DeFi.

Fiscalité crypto au Portugal : la fin des privilèges pour les riches cryptophiles ?

Le nouveau ministre portugais des Finances, Fernando Medina, a donc déclaré le 13 mai 2022 au Parlement, que les cryptomonnaies seront soumises à l’impôt dans un avenir proche.

Le Portugal considère actuellement les cryptomonnaies comme un moyen de paiement et non un actif. Les cryptomonnaies n’y ont pas pour autant cours légal. Ce statut épargne ainsi à leurs détenteurs, le paiement des impôts et taxes sur leurs avoirs. Ainsi, seules les entreprises fournissant des services cryptos doivent actuellement s’acquitter d’une taxe de 28 % à 35 % sur leurs gains.

Le gouvernement a alors révélé quelques points concernant cette future taxation ces cryptomonnaies. Une taxe sur les gains est prévue. Les cryptomonnaies pourraient également être soumises à d’autres taxes comme la TVA ou encore le droit de timbre.

Le Portugal taxera les cryptomonnaies prochainement

>> Venez vous exposer au Bitcoin aux côtés de Binance, l’acteur leader du secteur (lien affilié) <<

Les cryptomonnaies, seulement pour les riches ?

Le Bloc de gauche souhaite donc que les cryptomonnaies soient soumises à l’impôt sur le revenu des personnes physiques au même titre que les autres types de gain. Il est bien évidemment impensable pour le Bloc que le Parti socialiste continue de faire du Portugal un « offshore des cryptomonnaies » :

« Il est incroyable de voir comment le PS refuse de taxer les fortunes créées en quelques secondes sur Internet tout en maintenant la TVA sur l’électricité et en n’augmentant pas le salaire minimum dans le contexte de l’inflation »

Mariana Mortágua, député du Bloc de gauche

Ces arguments sont bien évidemment discutables. Tous les détenteurs de cryptomonnaies sont-ils fortunés ? Sans parler du cliché selon lequel il suffirait d’acheter des cryptomonnaies en quelques clics sur internet, pour gagner – par magie – des dizaines, des centaines, ou des milliers de dollars.

Le secrétaire d’État aux questions fiscales, Mendonça Mendes, est beaucoup plus nuancé sur l’imposition des cryptomonnaies, comprenant le défi technique lié à un tel projet :

« Nous évaluons en comparant au niveau international quelle est la définition des crypto-actifs, ce qui inclut les cryptomonnaies. Nous évaluons les réglementations dans ce domaine, que ce soit dans la lutte contre le blanchiment d’argent et la régulation des marchés, afin de présenter une initiative législative qui serve vraiment un pays dans tous ses aspects, et non une initiative législative qui fait la couverture d’un papier ».

La BTC Family espérait pourtant que le Portugal devienne le prochain paradis fiscal pour les cryptomonnaies. L’industrie crypto doit maintenant attendre les détails du régime fiscal prévu par le Portugal. Il s’agit de savoir si le pays demeure ou non une destination attrayante.

Vous n’êtes toujours pas convaincu de l’importance vitale de prendre le train de Bitcoin et des cryptomonnaies ? Quittons-nous bons amis : rien ni personne n’y parviendra ! À défaut, n’attendez plus pour préparer l’avenir en allant vous inscrire sur la plateforme Binance, LA référence absolue du secteur (lien affilié).

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour