« Estcoin » : l’Estonie se défend face à la mise en garde de la BCE

Après des rumeurs persistantes sur un « Estcoin », qui aurait été la cryptomonnaie nationale de l’Estonie, plusieurs mises au point ont été faites entre la Banque Centrale Européenne (BCE) et le gouvernement estonien.

La mise en garde de la BCE

Comme toutes les institutions nationales et supranationales ayant le privilège de « battre monnaie » (ou plutôt de nos jours, d’en imprimer à la rotative par rouleaux entiers), la BCE avait récemment présenté ses préoccupations (pour ne pas dire ses inquiétudes) quant à la possibilité que l’Estonie, pays membre de la zone euro, puisse lui reprendre un peu de souveraineté monétaire via une cryptomonnaie nationale.

Mario Draghi, Source : Wikipédia

Comme le rappelait Cryptovest, le président de la Banque Centrale Européenne – Mario Draghi – avait déclaré que :

« Aucun état membre ne peut introduire sa propre monnaie. La monnaie de la zone euro est l’euro ».

Pour en revenir à l’origine, c’est en août 2017 que Kaspar Korjus, directeur général d’e-Residency, avait proposé une monnaie numérique appelée Estcoin, qui pourrait être gérée et délivrée par le gouvernement estonien, suggérant même une ICO pour sa distribution.

L’Estcoin : oui ou non ? Peut-être…

Ce lundi, c’est une porte-parole du gouvernement estonien, Triin Oppi, qui a affirmé que des plans pour une cryptomonnaie nationale n’avaient jamais existé.

Par contre, elle confirme que le pays explore attentivement divers cas d’utilisation de la technologie blockchain, notamment un token crypto (le fameux Estcoin) qui serait utilisé dans leur programme e-Residents, qui fournit déjà une identité numérique à n’importe qui dans le monde, une sorte de « citoyenneté du Web ».

Screenshot du site e-resident.gov.ee

Dans un e-mail envoyé à CNBC, la porte-parole précise également que :

« Nous croyons fermement au potentiel de la technologie blockchain en tant qu’outil de développement économique, d’autonomisation et d’inclusion, et nous constatons que plusieurs institutions privées et publiques du monde entier explorent également ses opportunités. »

L’Estcoin : un projet actif… en coulisse ?

Cryptovest rappelle pourtant que dans une déclaration datant de ce début d’année, le Premier Ministre estonien, Juri Ratas, s’était déclaré prêt à envisager la possibilité de lancer l’Estcoin.

Même si officiellement le discours va dans le sens de la BCE, on notera qu’en coulisses, le projet Estcoin est toujours sur les rails. Même s’il ne doit servir (dans un premier temps ?) que pour le programme e-Residents, c’est bien l’Estonie qui en resterait l’émettrice.

Pour finir, restons sur une citation de Napoléon Bonaparte :

« Lorsqu’un gouvernement est dépendant des banquiers pour l’argent, ce sont ces derniers, et non les dirigeants du gouvernement qui contrôlent la situation, puisque la main qui donne est au-dessus de la main qui reçoit. »

Sources : Cryptovest ; CNBC || Image from Shutterstock

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Commentaires

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.


Recevez un condensé d'information chaque jour