Sale note pour le Salvador – L’agence Fitch Ratings met le bonnet d’âne à Bitcoin

Triple C pour ultra spéculatif – Dans un communiqué du 25 janvier 2022, les administrateurs du Fonds monétaire international (FMI) avaient exhorté le Salvador à supprimer « le statut de monnaie légale du bitcoin ». Le pays s’est attiré la foudre des institutions financières traditionnelles depuis qu’il a décidé de donner cours légal à la cryptomonnaie en 2021. Si le Salvador tient bon pour le moment et refuse de faire marche arrière, il doit tout de même faire face aux sanctions dues en partie à sa position envers bitcoin (BTC).

>> Venez faire vos premiers pas dans l’univers Bitcoin sur Binance (lien affilié) <<

Mauvaise note pour Bitcoin et la solvabilité du Salvador

L’agence de notation américaine Fitch Ratings a annoncé dans un communiqué du 9 février 2022, l’abaissement de la note de défaut émetteur à long terme du Salvador qui passe de B- à CCC.

Cette note évalue la solvabilité financière du pays et donne une perspective quant à sa capacité à tenir ses engagements envers ses créanciers. Une note élevée va en outre de pair avec un coût d’emprunt plus bas.

Le CCC attribué par Fitch Ratings montre ainsi l’existence d’un risque élevé d’insolvabilité du Salvador, qui serait un pays en défaut de paiement avec quelques espoirs de recouvrement des dettes.

Pour expliquer cette note, l’agence de notation évoque la dépendance accrue à l’égard de la dette à court terme, l’arrivée à échéance en janvier 2023 du paiement d’une euro-obligation de 800 millions de dollars, et l’existence d’un déficit budgétaire élevé.

D’autres facteurs comme la « marge de manœuvre limitée pour un financement supplémentaire sur le marché local », à laquelle s’ajoutent les coûts d’emprunt élevés rendant incertains l’accès à « un financement multilatéral supplémentaire et à un financement sur le marché extérieur » expliqueraient également cette dégradation de la note du pays.

Fitch Ratings souligne en outre la valeur du ratio dette/PIB qui devrait atteindre 86,9% en 2022, un chiffre qui augmente les inquiétudes quant à la viabilité de la dette à moyen terme.

Tous ces facteurs négatifs seraient aggravés par un « affaiblissement des institutions et la concentration du pouvoir à la présidence », et « l’adoption du bitcoin comme monnaie légale ».

En donnant cours légal à bitcoin, le Salvador aurait augmenté l’incertitude relative à un programme du FMI concernant le déblocage de financements pour 2022 – 2023.

La semaine où le FMI a tapé du poing sur la table – Source : vidéo YouTube du Journal du Coin

Ce triple C intervient à un moment où le ministre des Finances salvadorien, Alejandro Zelaya, vient d’annoncer que la phase de préparation d’émission des obligations garanties par bitcoin s’achèverait entre le 15 et le 20 mars 2022. Le Salvador continuera-t-il au vu de ces sanctions qui tombent – et d’autres qui peut-être tomberont – d’avancer envers et contre-tout dans la réforme de son système monétaire en faveur de bitcoin ?

Quelle note attribuez-vous à bitcoin au vu de son caractère déflationniste, de la douzaine d’années où il a prouvé sa robustesse malgré les critiques, et de son adoption croissante ? Idéale pour faire vos premiers pas, la plateforme Kucoin n’attend plus que vous (lien affilié)

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour