Comment les USA veulent clouer Bitcoin au pilori de la régulation

La fin des cryptos ? – Ce qui se prépare contre Bitcoin (BTC) et les cryptomonnaies dans les coulisses politiques des États-Unis n’est vraiment pas beau à voir. Des bruits de couloir insinuent en effet que Joe Biden et sa majorité démocrate seraient à la manœuvre pour poser un lourd carcan réglementaire sur le marché des crypto-actifs.

Première menace contre Bitcoin : la Maison-Blanche

Presque partout à travers le monde, les gouvernements, les banquiers centraux et les institutions de surveillance financière montrent leurs intentions de fermement encadrer (étouffer ?) le secteur des cryptomonnaies, quitte à en brider violemment l’innovation.

Selon des sources bien placées citées par le magazine Barron’s, la Maison-Blanche de Joe Biden serait en train de préparer un ordre exécutif qu’on pourrait qualifier de meurtrier contre la protection de la vie privée des transactions sur Bitcoin et les autres cryptos.

Les crypto-actifs y feraient l’objet d’une future surveillance d’agences fédérales au motif de la « sécurité nationale » du pays. D’après la source, ces agences seraient chargées d’« analyser les actifs numériques », allant des cryptos classiques comme Bitcoin, aux stablecoins, en passant par les tokens non fongibles (NFT) :

« Il s’agira de considérer les actifs numériques de manière globale, et de développer un ensemble de politiques qui donnent de la cohérence à ce que le gouvernement essaie de faire dans cet espace (…) Comme les actifs numériques ne restent pas dans un pays, il est nécessaire de travailler avec d’autres pays sur la coordination [des politiques de surveillance] »

>> Jouez la sécurité ! Inscrivez-vous sur Binance, et économisez 10% de frais (lien commercial) <<

La majorité démocrate menace aussi les cryptos

Dans ce qui ressemble à une volonté délibérée de prendre dans un étau réglementaire la cryptosphère, les Démocrates de la Chambre des représentants (House) ont également présenté un texte de loi plus que contraignant (et inquiétant) contre les entreprises du secteur crypto.

Cette loi, appelée « America COMPETES Act », propose de carrément interdire toute plateforme d’échange de cryptomonnaies qui n’aurait pas d’abord reçu l’approbation préalable du bureau du secrétaire au Trésor US.

C’est notamment, Jerry Brito, directeur exécutif de Coin Center qui a sonné l’alerte sur Twitter :

« L’America COMPETES Act, qui vient d’être présentée à la Chambre des représentants et qui sera très probablement adoptée sous une forme ou une autre, contient une disposition qui serait désastreuse, non seulement pour les cryptomonnaies, mais aussi pour la vie privée et les procédures de conformité en général. »

Publication Twitter Jerry Brito - America COMPETES Act loi interdiction exchange Etats-Unis USA
Publication de Jerry Brito – Source : Twitter

La situation de Bitcoin et de ses semblables aux États-Unis ne deviendrait finalement guère plus favorable qu’en Russie. En effet, bien que la Banque centrale russe y expose des ardeurs d’interdiction des cryptos, le président Vladimir Poutine a clairement calmé le jeu, indiquant qu’une réglementation (probablement sévère) y est certes nécessaire, mais que l’enjeu économiquenotamment du crypto-minage – est trop important pour envisager un bannissement.

Binance a désormais atteint une taille critique suffisante pour être en mesure de rendre coup sur coup dans ce genre d’escarmouche sur fonds de conquête de Bitcoin à l’échelle internationale. Pour vous inscrire sur l’exchange et vous faire votre propre opinion, c’est par ici. Vous économiserez 10% sur vos frais de trading en suivant ce lien (lien commercial).

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour