Bitcoin à la conquête des cœurs (et des coffres) des banquiers

Tout doit changer pour que rien ne change – Alors que le rallye haussier de Bitcoin (BTC) semble d’humeur à reprendre,tous les regards sont désormais tournés vers la reine des cryptomonnaies et sa nombreuse cour. Parallèlement, de plus en plus d’institutions financières « classiques » apparaissent vouloir recruter des « crypto-experts » et autres « spécialiste en bitcoins ». En jeu, un renversement de paradigme et un changement d’ambiance chez les plus grand argentiers de la planète qui, conscient d’être en train de se faire dépasser, se mettent de plus en plus à parler blockchain, tokens et Finance Décentralisée.

Bitcoin d’ennemi public numéro 1 à modèle à suivre

C’est un fait : les banques ont essayé de tuer Bitcoin et la crypto… et ont échoué. Désormais, bon gré mal gré, elle embrassent lentement cette révolution aussi technologique que monétaire. Le fait que le très récent ETF Bitcoin (BITO) ai enflammé la Bourse de New York dès le premier jour de son introduction est la démonstration flagrante que grand public et institutionnels sont désormais en demande de produits crypto, fussent-ils « dérivés ». Par ailleurs, la technologie derrière les paiements numériques oblige mécaniquement le système financier à évoluer. Résultat, les banques sentent leur pouvoir s’affaiblir et veulent reprendre le contrôle.

Aujourd’hui, le secteur bancaire se bat donc pour rattraper son retard en proposant aux clients différentes façons d’investir dans Bitcoin et les cryptomonnaies. Mais surtout, les banques veulent rivaliser dans ce nouveau monde et en tirer profit. Leur approche est double : expérimenter des offres crypto et faire pression sur les régulateurs pour créer des règles qui fonctionneront en leur faveur.

Certains proposent des investissements en cryptomonnaies à leurs clients fortunés. D’autres pèsent sur les plateformes de trading. JPMorgan, par exemple, ne veut pas rater la révolution Ethereum.

>> Préparez le prochain bull run de Bitcoin en vous inscrivant dès maintenant sur la plateforme FTX <<

Les banques luttent pour combler leur retard dans la course au Bitcoin

Désormais, au lieu de mettre les régulateurs en garde contre les cryptomonnaies, les représentants du secteur bancaire se plaignent que les régulateurs n’ont pas agi assez rapidement et que leur inaction a fait perdre aux banques un temps précieux. Une douce ironie !

De fait, c’est à tout l’écosystème financier dit « traditionnel » que ce scepticisme général a fait perdre un temps précieux, et pendant que la finance décentralisée prend de l’ampleur, l’ancien monde économique est à la traîne.

Si les évolutions sont sensibles, les cadres supérieurs des plus grandes banques américaines demeurent cependant encore bien peu enthousiastes face aux monnaies numériques. Le patron de JP Morgan continue d’être sceptique, et même si l’époque où il qualifiait Bitcoin de « fraude » semble lointaine, la méfiance reste de mise. Plus récemment, il qualifiait ainsi encore Bitcoin de « sans valeur ».

On se souvient également qu’il y a trois ans, le directeur général de Bank of America, Brian Moynihan, avait interdit aux gestionnaires de fortune de la société de placer l’argent de leurs clients dans des investissements liés aux cryptomonnaies. Quel contraste, alors que Bank of America vient d’expliquer que la croissance de Bitcoin n’en était « qu’à son commencement ».

Toujours chez BoA, certains cadres exécutifs embrassent plus volontier la révolution crypto. Après avoir passé des années à ridiculiser Bitcoin en privé, Thomas Montag, directeur de l’exploitation de Bank of America, a ainsi demandé à l’un de ses amis un tutoriel sur les cryptomonnaies. Il passe également des heures à écouter des conférences, à lire des livres et à rencontrer des dirigeants d’entreprises spécialisées dans la crypto.

Un système financier alternatif est en train de naître. Les start-up crypto commencent à se substituer aux banques classiques en proposant des cartes de crédit et des prêts. Les particuliers et les entreprises du monde entier adoptent les monnaies numériques à un rythme rapide. Même les gouvernements s’en mêlent. El Salvador a ainsi récemment déclaré qu’il accepterait Bitcoin comme monnaie légale et que l’avenir du minage de bitcoins (BTC) s’écrira au Salvador.

Même les plus grandes banques en conviennent : la révolution Bitcoin ne fait que commencer et emmènera tout sur son passage. N’attendez-plus pour prendre le train crypto en marche, inscrivez-vous sur cette plateforme de référence, et profitez d’une réduction à vie sur vos frais de trading (lien affilié, voir conditions sur site).

HIT9

Geek dans l'âme, je consacre mon temps à approfondir mes connaissances sur les nouvelles technologies en général, et les cryptos en particulier. J'écris désormais pour partager mes connaissances.

Recevez un condensé d'information chaque jour