La Banque d’Israël curieuse des cryptomonnaies : Ethereum (ETH) et les NFT, nouveau terrain de jeu bancaire ?

Un nouveau coup de cœur pour Ethereum – La Banque d’Israël aurait réalisé des essais concluants pour son shekel numérique sur Ethereum. L’expérimentation incluait également l’utilisation de NFT et de contrats intelligents. Vers une adoption en bonne et due forme ?

Des shekels numériques sur Ethereum

La Banque d’Israël aurait mené avec succès un projet pilote de monnaie numérique de banque centrale (MNBC) dans un environnement expérimental et fermé basé sur Ethereum. L’information a été communiquée par le site d’information financière israélien Globes, puis rapportée par BNN Bloomberg. Cette nouvelle est cependant à prendre avec des pincettes vu que Globes n’a pas révélé ses sources et que le média reconnaît que la Banque centrale a été peu transparente concernant ses recherches actuelles dans le domaine. Le conditionnel est donc de mise.

Le test aurait consisté en l’émission de tokens représentant des shekels numériques ainsi que leur transfert sur des portefeuilles numériques. La Banque centrale aurait également mené des essais sur les NFT. Selon Globes, elle aurait testé avec succès sa capacité à programmer le transfert d’un certificat de propriété d’une voiture via un NFT. Elle aurait en outre réalisé une transaction instantanée, sans intermédiaire ou dépositaire central, où un paiement NFT conditionnait le transfert du certificat et vice-versa.

La Banque d’Israël aurait sollicité l’aide de la cryptopsphère, leur demandant de proposer des applications intelligentes qui pourraient éventuellement être construites sur l’infrastructure d’un futur shekel numérique.

De déconseillé à peu optimiste

Selon un article du 21 juin du Jerusalem Post, le gouverneur adjoint de la Banque d’Israël, Andrew Abir, a indiqué, lors d’une conférence du Fair Value Forum de l’IDC Herzliya, que son institution avait commencé à mener un programme pilote pour un shekel numérique. Il a confirmé qu’un projet pilote était en cours, tout en ajoutant qu’il n’était pas optimiste quant à l’émission rapide d’une monnaie numérique. Le gouverneur adjoint Abir avait estimé à 20 % « la probabilité d’avoir une MNBC dans les cinq ans ». Il a révisé ses chiffres à la hausse suite à l’avancée d’autres pays dans ce domaine, mais il y aurait « toujours moins de 50 % de chances ».

Israël aurait donc replongé dans les monnaies numériques, alors que l’équipe dirigée par l’ancien gouverneur, Karnit Flug, avait déconseillé l’émission d’un shekel numérique, fin 2018.

Les Etats-Unis prendront-il exemple sur leur allié israélien et choisiront-ils également Ethereum pour l’émission du dollar numérique ? Le réseau attire même les projets des banques centrales, une raison supplémentaire pour se former et devenir développeur sur la blockchain Ethereum.

Ne vous laissez pas étourdir par les enjeux colossaux des monnaies numériques de banques centrales, Bitcoin reste accessible au plus grand nombre. Commencez dès maintenant à accumuler du bitcoin et profitez-en pour soutenir le Journal du Coin en utilisant ce lien affilié pour vous inscrire sur une plateforme de référence

Zoé De la Roche

Fan de Bitcoin, in love de Litecoin, amie d'Ethereum, j'ai une tendance marquée à friendzoner les shitcoins dont le seul projet d'avenir est de vous délester de vos rêves de prospérité ! J'essaie de n'être maximaliste de rien, je recherche plus les convergences entre ancien et nouveau monde Apprentie-mineuse à mes heures :-)

Commentaires

Une réponse à “La Banque d’Israël curieuse des cryptomonnaies : Ethereum (ETH) et les NFT, nouveau terrain de jeu bancaire ?


ezekiel zongo
Très intéressant
Répondre · Il y a 7 mois

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.


Recevez un condensé d'information chaque jour