L’Amérique à l’assaut de la blockchain – 4 options clés pour la future crypto-suprématie

La blockchain aux USA, pourquoi pas…Au début du mois de mars 2022, le président des États-Unis, Joe Biden, s’apprêtait à signer un décret exécutif destiné à décrire le plan du gouvernement pour les cryptomonnaies. Toutefois, la technologie blockchain continue d’intéresser les États-Unis. En effet, l’organisme d’audit et d’investigation du Congrès américain, le Governement Accountability Office (GAO), vient de publier un rapport afin d’aider les décideurs politiques à mettre en œuvre la technologie blockchain.

La blockchain, mais pour quoi faire ?

Le GAO commence son rapport en présentant le fonctionnement de la blockchain et des différences essentielles entre blockchain publique et blockchain privée. De plus, le GAO reprend les notions fondamentales recoupées par la technologie blockchain : smart contracts et protocoles de consensus.

Ensuite, l’organisme relève le potentiel de la blockchain pour améliorer tout un panel de cas d’usages financiers et non financiers.

Il existe tout un tas de cas d'usages de la technologie blockchain : identité digitale, vote, logistique pharmaceutique ou du café... Le GAO n'en reprend que quelques uns.
Exemples de cas d’usages potentiels de la technologie blockchain – Source : GAO

Le GAO a également établi un organigramme synthétique à destination des décideurs tels que le Congrès, les agences fédérales, les gouvernements des états fédérés américains et des institutions universitaires et de recherches. Cet organigramme doit permettre à ces acteurs de déterminer l’exigence de mise en œuvre de la technologie blockchain.

Organigramme conçu par le GAO permettant aux décideurs de déterminer dans quel cas la technologie blockchain pourrait être utile.
Organigramme pour déterminer l’utilité de la technologie blockchain – Source : GAO

Par ailleurs, l’organisme d’investigations du Congrès américain relève que :

« L’incertitude juridique ou réglementaire peut empêcher certains utilisateurs potentiels de bénéficier de la blockchain ».

Rapport GAO de mars 2022

D’ailleurs, c’est ce constat qui l’a amené à dégager 4 options, sur lesquelles les décideurs politiques sont vivement encouragés à se pencher.

>> Pour acheter du Bitcoin sans risquer un procés de la SEC, c’est sur PrimeXBT (lien affilié) <<

Les quatre politiques avancées par le GAO

D’abord, le GAO a réalisé ce rapport à la demande du Congrès des États-Unis pour aider les décideurs politiques du pays à mettre en œuvre la technologie blockchain. L’objectif est de tirer profit des avantages de cette technologie, tout en minimisant les inconvénients.

Ainsi, le GAO recommande 4 options politiques susceptibles de faciliter le processus de décision, qui sous-tend la mise en œuvre de la technologie blockchain. D’après le GAO, l’établissement de ces politiques permettrait de relever la plupart des défis posés par la technologie blockchain. Les quatre politiques recommandées par le GAO sont les suivantes :

  • Établir des normes : le GAO recommande une collaboration entre les décideurs politiques afin de parvenir à une unification des normes se concentrant sur le développement, la mise en œuvre et l’utilisation de la technologie blockchain. Cette politique permettrait de relever les défis liés à l’interopérabilité et à la sécurité des données.
  • Clarifier les mécanismes de surveillance : l’objectif est de prévoir une surveillance appropriée des applications blockchain. Cette politique pourrait résoudre les problèmes d’incertitude juridique et réglementaire.
  • Publier du contenu pédagogique : ce contenu permettrait aux utilisateurs et aux différents régulateurs de mieux comprendre la technologie blockchain, au-delà des cas d’usages existants. Cette option pourrait aider à relever les défis liés à la compréhension.
  • Communiquer autour des cas d’usages appropriés : le GAO suggère aux décideurs politiques de soutenir les activités permettant de déterminer si la technologie blockchain est appropriée pour réaliser des missions et des objectifs spécifiques. Cette politique serait susceptible d’atténuer les risques, notamment pour les systèmes financiers.

Enfin, le GAO souligne le manque d’autorité de la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) dans sa collaboration avec des entités non gouvernementales.

N’en déplaise aux régulateurs, Il existe encore des plateformes qui préservent votre vie privée. Inscrivez-vous dès maintenant sur PrimeXBT, l’exchange sans KYC. De plus vous bénéficiez d’un bonus jusqu’à 7000$ sur votre premier dépôt avec notre code 50DEPJDC (lien affilié).

Margot Marin

Avocate en devenir, j'ai mis un pied dans le monde des crypto grâce à la passion dévorante de mon partenaire de vie. Je me suis finalement pris moi-même de passion pour ce domaine, et plus particulièrement les interactions entre la blockchain et le droit.

Recevez un condensé d'information chaque jour