Medium-censure

Medium : un censeur de plus contre la cryptosphère ?

Trading du CoinTrading du Coin
0
(0)

Après la censure des contenus publicitaires relatifs aux cryptomonnaies (et aux ICOs) par Facebook et Google, puis par Twitter, Snapchat et enfin Bing, c’est maintenant Medium – pourtant bien connu de la communauté crypto – qui fait preuve d’une grande fermeté (ou de censure, comme diront certains).

Une dérive arbitraire préoccupante ?

D’après un message sur leur blog Medium (qui a manifestement réussi à passer celui-ci), l’équipe de Status s’est fait supprimer l’un de leurs articles, dès publication, par Medium.

Le Status Network Token (SNT) est le token ERC20 du projet Status, dont l’objectif est de devenir un OS (système d’exploitation) mobile basé sur Ethereum.

CoinMarketCap-Status-SNT
Source : CoinMarketCap

Cette nouvelle est d’autant plus étonnante que de nombreuses cryptomonnaies, ou projets d’ICOs, ont un blog sur Medium, qui est un média de communication plutôt bien utilisé dans l’univers des cryptos.

Mais il semble pourtant bien que, depuis ces dernières semaines, des publications relatives aux cryptos soit supprimées (censurées ?) par Medium, et tout particulièrement les publications concernant des airdrops ou des bug bounties.

C’est ce qui est arrivé à l’équipe de Status, lorsqu’ils ont voulu publier un article annonçant leur dernier programme de Bug Bounty. D’après eux :

Status-SNT« Le message a été immédiatement suspendu, suivi d’un courriel automatisé signalant une violation générale, sans donner de détails, et un lien vers la politique récemment mise à jour de Medium concernant les cryptomonnaies. Bien que nous n’ayons violé aucune de ces politiques, nous avons soumis à nouveau plusieurs révisions, qui ont soigneusement été éditées pour éviter tous les mots déclencheurs potentiels, tels que «bounty», «ETH» et «SNT». Le message n’a toutefois jamais été publié avec succès. »

Les mots “airdrop” et “bug bounty” devenus tabous sur Medium ?

Comme le rappelle Bitcoin.com, en plus de Status, c’est Blockchain.io (dont l’ICO débutera en septembre prochain) qui a subi un sort similaire. Mais cette fois, c’est leur page entière qui avait été suspendue (https://medium.com/blockchainio), avant d’être finalement restaurée, cependant leur dernier article publié avait été supprimé.

Et justement, cet article parlait de l’airdrop du projet ! Des mots relatifs aux cryptos seraient-ils donc automatiquement proscrits sur Medium désormais ?

Nous allons laisser la conclusion, sur cette possible censure de Medium, à l’équipe de Status qui résume intelligemment la situation :

« Nous voulons que notre société soit plus libre pour tout le monde. Nous croyons que les forces de la censure et de la centralisation sont souvent étroitement liées, et nous nous inquiétons lorsque nous voyons l’opportunité de nous exprimer librement être si arbitrairement limitée ».

Sources : FinanceMagnates ; Bitcoin.com ; Status || Images from Shutterstock

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
TrocOr
Invité
TrocOr

Il est toutefois vrai que les ICOs avec des promesses d’airdrops sont de moins en moins réelles et que de nombreuses déconvenues sont à prévoir.

Il n’est pas déraisonnable de penser que ces précautions pourraient se justifier dans l’avenir.