piratage_hacking_securite-1

Crypto51.app : quelle blockchain sera bientôt piratée ?

Trading du CoinTrading du Coin

L’attaque 51% est probablement l’attaque pouvant corrompre une blockchain la plus connu qui soit. Ici, c’est un nouveau site internet, crypto51, qui tente d’estimer quels seraient les coûts, et ainsi la facilité, d’effectuer une attaque des 51% sur diverses cryptomonnaies fonctionnant en PoW (Proof-of-Work).

Crypto51.app

Nous avions récemment évoqué les attaques des 51% sur Bitcoin Gold  et sur Verge , qui consistent à s’approprier 51% de la puissance de calcul d’une blockchain, pour en réécrire les blocs à des fins malveillantes.

Comme on pouvait le penser, attaquer Bitcoin serait extrêmement coûteux et complexe puisqu’il faudrait dépenser approximativement 550 000$ par heure d’attaque, d’autres petites cryptomonnaies ne couteraient que quelques dollars à attaquer !

Dans ses statistiques, le site fournit également une estimation du pourcentage que la pool NiceHash permettrait de couvrir à elle seule, si elle était louée dans son ensemble pour l’attaque. Elle pourrait faire tomber la plupart des altcoins mais ne pourrait pas faire faillir Bitcoin, ne pouvant totaliser que 2% de la puissance de calcul total.

Une incitation au piratage ?

Bien qu’au premier abord, on pourrait penser que cette liste d’informations puisse faciliter le choix d’une cible par des hackers potentiels, le site indique explicitement que son but est bien au contraire d’alerter pour prévenir de futurs attaques possibles :

« Ce site est destiné à mettre en lumière les risques d’attaques des 51% sur les cryptomonnaies plus petites. Il n’est pas destiné à encourager, ou aider, à mener à bien une attaque, mais plutôt à amener les gens à parler du problème, et des solutions potentielles. »

Créateur du Dogecoin
@ummjackson, fondateur du dogecoin

La question de la rentabilité

Pour être rentables, ces attaques des 51% nécessitent toutefois que la crypto visée soit listées sur des exchanges pour pouvoir les échanger et rapatrier rapidement la crypto échangée (du Bitcoin par exemple).

Comme le précise Jackson Palmer, le fondateur de Dogecoin, dans un tweet :

Effectivement, que l’attaque soit facilement réalisable (car peu coûteuse) ne signifie pas automatiquement qu’elle soit rentable. Espérons seulement que des solutions soient trouvées pour prévenir à l’avenir ce genre d’attaque, ou elles pourraient bien se reproduire, si le jeu en vaut la chandelle pour les hackers.

Sources : Bitsonline || image from Shutterstock.com

PARTAGER
Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.