Jack Dorsey envisage un Twitter décentralisé sur blockchain

Trading du CoinTrading du Coin
5
(4)

Vers un nouveau paradigme des réseaux sociaux – Jack Dorsey, le fondateur de Twitter, est déjà connu de longue date pour être enthousiaste quant à Bitcoin. Mais il semblerait qu’il apprécie particulièrement l’aspect décentralisé du roi des cryptomonnaies, au point de souhaiter même voir un jour un Twitter décentralisé sur blockchain.

Le défi des réseaux sociaux décentralisés

Dans un long fil de discussion sur Twitter, Jack Dorsey explique que sa société va « financer une petite équipe indépendante » de 5 personnes pour développer un nouveau genre de réseaux sociaux, qui serait à la fois open source et décentralisé, plus indépendant de toutes interventions étatiques.

Et de quoi de mieux pour ces réseaux sociaux décentralisés que d’utiliser la technologie des registres distribués (DLT) :

« Les blockchains proposent une série de solutions décentralisées pour un hébergement ouvert et durable, la gouvernance et même la monétisation. Beaucoup de travail reste à faire, mais les éléments fondamentaux sont là ».

Un nouveau départ ou un soutien à un projet crypto existant ?

Pour y arriver, cette équipe a pour objectif : soit de trouver une norme décentralisée déjà en développement parmi les blockchains publiques existantes, soit à défaut « d’en créer une à partir de zéro ».

Un projet ambitieux, dont Jack Dorsey admet qu’il prendra probablement plusieurs années avant d’être opérationnel, et que l’équipe de développement puisse satisfaire les besoins de ce futur Twitter décentralisé sur blockchain.

Le CEO de la société à l’oiseau bleu termine ses propos en présentant ce groupe de travail très crypto-friendly : Bluesky ! Il précise également que Parag Agrawal, le responsable technique (CTO) de Twitter, sera en charge de nommer le chef de cette équipe Bluesky, en train d’être constituée.

« L’équipe aura toute la liberté d’identifier et de considérer tous les projets [de blockchains] déjà en cours, et si elle croit qu’il est préférable de travailler sur une norme préexistante à 100%, elle le fera », compte Twitter de Bluesky

Après les projets Libra de Facebook et TON de Telegram, c’est donc un autre géant des réseaux sociaux qui se lance dans la bataille des blockchains, avec cette équipe Bluesky financée par Twitter. Même si la lutte s’annonce rude, cette concurrence devrait être une bonne nouvelle pour la cryptosphère, ne serait-ce déjà par l’importante base d’utilisateurs concernée par ces réseaux sociaux.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 4

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici