La position de Goldman Sachs sur Bitcoin

Trading du CoinTrading du Coin

Lloyd Blankfein, le PDG de Goldman Sachs, a toujours fait parti des banquiers les plus ouverts d’esprit quant au Bitcoin. Il avait récemment déclaré ne pas s’y connaître suffisamment pour avoir un avis éclairé, mais qu’il gardait un œil sur la situation du marché. Blankfein s’est exprimé sur le sujet au micro de Bloomberg TV.

Wait-and-see

Dans une interview avec Bloomberg, le PDG de Goldman Sachs a une nouvelle fois confirmé sa position attentiste.

[Bitcoin], ça n’est pas pour moi. Cela dit, un tas de choses n’était “pas pour moi” dans le passé et ont finalement très bien marché. Si dans 20 ans tout s’est bien passé, je pourrais vous en donner les raisons. Mais selon mes connaissances actuelles, je ne suppose pas que ça se passera bien.” Lloyd Blankfein

Blankfein était déjà intervenu sans défendre ni condamner le Bitcoin, notamment à travers un tweet.

« Je réfléchis toujours au Bitcoin. Pas de conclusion, je n’approuve/rejette pas. Je sais juste que les gens étaient aussi sceptiques quand du papier a remplacé l’or. »

Un outil pour les fraudeurs

Évidemment, le PDG de la banque d’investissement n’a pas eu que des mots doux pour le Bitcoin. Interrogé sur les raisons de sa réticence, celui-ci a répondu :

“L’une des principales utilisations du Bitcoin est celle d’un outil permettant la fraude. Ce pourrait être dû à sa nature intraçable. Le liquide l’est aussi, certes, sauf qu’il est souvent plus complexe d’en accumuler.” Lloyd Bankfein

Il est important de relever que chaque Bitcoin est traçable, contrairement à la plupart des assertions faites. Il est également nécessaire de préciser que le dollar reste la monnaie la plus utilisée par le crime organisé à l’international.

À quand l’arrivée de Goldman Sachs ?

La journaliste de Bloomberg a également demandé au PDG quand est-ce que Goldman Sachs mettrait au point une stratégie d’investissement pour le Bitcoin. Blankfein a immédiatement répondu “pas maintenant, en tout cas”, à quoi la journaliste a ajouté “mais alors quand ? »

« Quelque chose qui monte et descend de 20% en une journée ne ressemble ni à une devise ni à une réserve de valeur. Si tout s’arrange, que le Bitcoin s’établit davantage, qu’il s’échange comme une réserve de valeur et que le marché présente suffisamment de liquidités, on s’y mettra. » Lloyd Blankfein.

Goldman Sachs est à la tête d’importants capitaux, et la rentrée d’un institutionnel de cette envergure sur le marché pourrait envoyer Bitcoin vers de nouveaux sommets.


Recevez tous les matins un résumé de l’actualité des dernières 24h du monde des cryptomonnaies.

 

Abonnez-vous sur YouTube : Journalducoin
Ajoutez-nous sur Twitter : @lejournalducoin
Upvotez-nous sur Steemit : @Journalducoin
Suivez-nous sur Facebook : @lejournalducoin

Sources : Bloomberg

Pour soutenir le JDC, utilisez nos liens partenaires : Coinbase (10$ offerts), Changelly (pas d’inscription ni de vérification d’identité), Ledger Wallet (coffre fort crypto).

Avatar
Tombé dans le domaine des cryptomonnaies durant l’été 2017, je m’intéresse particulièrement aux projets novateurs et aux relations dans la communauté. Chasseur de scam à mes heures perdues, vous pouvez me retrouver tous les matins dans notre newsletter !

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
trackback

[…] Quelques sources ont toutefois précisé que l’équipe de Goldman Sachs – dirigée par Lloyd Blankfein – serait actuellement en processus de recherche afin de mettre au point une technique permettant à la fois de détenir les actifs numériques et de régler les problèmes de sécurité. Cela n’est pas surprenant étant donné que le PDG lui-même a souvent avoué ne pas donner à Bitcoin une confiance aveugle. […]

trackback

[…] le scepticisme ambiant chez les grandes institutions financières, l’appel des cryptomonnaies se fait de plus en plus […]